Marie Philippe est la fondatrice et l’animatrice du site IVG.net qui propose une écoute et un accueil pour les femmes confrontées à l’avortement. A ce titre, elle a été auditionnée par le Sénat et l’Assemblée nationale au titre de la loi réprimant « les entraves à l’IVG » promulguée en décembre 2016.

Cet ouvrage qu’elle nous propose est essentiellement constitué de témoignages de femmes confrontées à l’avortement, recueillis depuis plus de dix ans à travers le site IVG.net et sa page Facebook. Alors que la quasi-totalité des témoignages publiés par la presse dominante présentent l’avortement comme un acte bénin, ce livre donne la parole à des femmes qui n’ont aucune possibilité de s’exprimer autrement et dont la souffrance est occultée.

La contradiction est frappante entre ces témoignages et ce qu’écrit le site gouvernemental qui passe sous silence complet les effets indésirables de l’avortement sur la femme qui le pratique.

A propos de l’avortement désigné sous le vocable « IVG médicamenteuse », beaucoup de témoignages de femmes parlent de « douleurs insupportables », de « violents spasmes ».

Mais ce sont les conséquences psychologiques de l’avortement qui sont le mieux décrites dans ce livre. Un sujet hélas tabou dans une société moderne décadente qui affirme que le « droit à l’IVG » est devenu « fondamental ».

Après l’IVG des femmes témoignent, Marie Philippe, éditions Artège, 204 pages, 11 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

YouTube supprime définitivement la chaine de MPI – Aidez-nous !

Le 6 octobre 2021, Youtube nous a envoyé un email pour nous signifier la fermeture de notre chaine Youtube.

Voici des donc des milliers de vidéos, des centaines d’heures de films qui disparaissent, sans compter la disparition de nos dizaines de milliers d’abonnés que nous avions.

Cette censure intervient également après la fermeture de notre page Facebook et notre déréférencement par Google. Mais ces attaques ne seront pas les dernières.

Nous avons également reçu un email de Google nous indiquant que les recettes publicitaires cesseraient à coompter du mois de décembre pour tout site mettant en doute le changement climatique…

Ils nous faut donc développer d’autres outils, d’autres façons d’atteindre nos lecteurs. Et ce sont des investissements lourds.

Aidez-nous, nous avons besoin de vous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

%d blogueurs aiment cette page :