L’opinion publique est de plus en plus ébranlée par les révélations sur certaines pratiques en cours dans plusieurs ONG dites humanitaires. Après des accusations de viols visant des salariés d’Oxfam et la “culture d’abus sexuels” qui y régnerait, c’est Médecins sans frontières qui a avoué mercredi avoir été confronté à 24 cas de harcèlement ou d’abus sexuels en 2017.

Sur 146 signalements reçus par la direction de l’organisation internationale, “40 cas ont été identifiés comme des cas d’abus ou de harcèlement au terme d’une investigation interne. Sur ces 40 cas, 24 étaient des cas de harcèlement ou d’abus sexuel“, a-t-elle annoncé dans un communiqué.

Sur ces 24 cas avérés, 19 personnes ont été licenciées, a ajouté Médecins Sans Frontières. “Ces cas impliquent des comportements abusifs entre des employés de MSF, ainsi que deux cas d’abus sur des patients ou des accompagnants“, a précisé à l’AFP Françoise Bouchet Saulnier, directrice juridique chez MSF.

Des plaintes ont été déposées devant la justice dans plusieurs pays mais aucune en France, la loi prévoyant que les procédures soient ouvertes dans les pays où les faits ont eu lieu.

Mais le nombre de cas d’abus sexuels commis par des membres de Médecins Sans Frontières pourrait être bien plus important, car les 24 dévoilés mercredi n’incluent pas “les cas directement gérés par les équipes sur le terrain et non signalés au siège” opérationnel à Paris, selon MSF, qui est présente dans 71 pays et notamment en Irak, au Yémen, en République démocratique du Congo et au Soudan du Sud.

Bien que les signalements d’abus soient en augmentation régulière“, l’organisation s’est dit “consciente que les abus en son sein sont sous-rapportés“.

MSF a décidé d’avouer ces faits au moment où le secteur humanitaire est ébranlé par des révélations sur Oxfam.

Plusieurs employés de cette confédération d’une vingtaine d’organisations présentes dans plus de 90 pays sont accusés d’abus sexuels sur des mineurs au Royaume-Uni, de viols au cours de missions humanitaires au Soudan du Sud, d’abus sexuels au Liberia et d’avoir, entre autres, fait appel à des prostituées en Haïti, ainsi qu’au Tchad.

Prise dans la tourmente, la directrice générale adjointe d’Oxfam Penny Lawrence a démissionné lundi.

Il y a dans le milieu de l’humanitaire une vie sexuelle qui est plus déstructurée“, a déclaré Françoise Bouchet Saulnier, ancienne magistrate, qui ajoute qu’il y existe “une espèce d’impunité et une loi du silence“.

Oxfam a déjà signalé subir environ deux fois plus d’annulations de dons par prélèvements que d’habitude : entre samedi et lundi, 1.270 annulations contre 600 habituellement sur ce même nombre de jours. Oxfam est également menacée de perdre des subventions publiques (19% de ses ressources).

 

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 commentaires

  1. Geneviève says:

    Tiens, c’est étonnant que ça sorte que maintenant, car j’avais déjà lu il y a quelques années un rapport sur le sujet concernant non seulement Médecins Sans Frontières, mais aussi les casques bleus de l’ONU envoyés aux abords des camps de réfugiés.
    Rien a changé depuis, et rien ne changera de la part de ces organisations soi-disant humanitaires, mais non chrétiennes. Ce qui explique peut-être les comportements criminels de certains de ces membres.

  2. Geneviève says:

    Tiens, c’est étonnant que ça sorte que maintenant, car j’avais déjà lu il y a quelques années un rapport sur le sujet concernant non seulement Médecins Sans Frontières, mais aussi les casques bleus de l’ONU envoyés aux abords des camps de réfugiés.
    Rien a changé depuis, et rien ne changera de la part de ces organisations soi-disant humanitaires, mais non chrétiennes. Ce qui explique peut-être les comportements déviants de certains de ces membres.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

11 % 31.170 € manquants

3830 € récoltés / 35.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 31.170 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !