Archives – L’ancien Premier ministre Raymond Barre, lors d’un entretien radiophonique, évoquait le “lobby juif”, précisant que ce lobby “est capable de monter des opérations qui sont indignes”.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 commentaires

  1. Raymond BARRE avait acquis via une vente aux enchères la Francisque du Maréchal
    malgré ses défauts politiques, il n’en restait pas moins un grand admirateur du Chef de Vichy…

  2. Soupape says:

    raymond barre fut l’un des rares
    à accepter d’être le premier ministre … d’un giscard d’estaing.
    (après chirac, qui quitta Giscard sur un éclat,
    alors que, pourtant, chirac n’était pas gaulliste !)

    Car ce giscard, à la fois polytechnicien et énarque,
    était un énergumène, à moitié foutraque,
    qui avait tout dans la tête, et rien dans le cœur.

    En 3 ans, il ruina l’autorité des ministres …
    au point de ruiner … la notion même de ministre …

    Et c’est depuis giscard,
    que nous avons eu … des ministres nullissimes,
    et des présidents idem …

    giscard fut aussi le premier à prononcer le mot de “mondialisme” …

    Mais à l’époque on ne comprenait pas ce que cela voulait dire !

    Personne n’imaginait qu’en 1989,
    (année du “bicentenaire”, comme par hasard)
    le mur de berlin serait abattu …

    Personne n’imaginait non plus
    que s’ouvrirait alors une DICTATURE
    encore PLUS DETESTABLE que celle du communisme :

    la DICTATURE MONDIALISTE !!!

    Pour commencer cette nouvelle DICTATURE,
    fut lancé, partout et en même temps, le même slogan :
    “marketing, management, communication”,

    Bien plus tard, je découvris, sur internet,
    que raymond barre avait été inscrit à une loge genevoise,
    en compagnie de … michel rocard !

    Ce qui acheva de me dessiller …

    Y a t-il un rapport
    avec ce qu’on reproche aujourd’hui à raymond barre ?
    Je n’en sais rien.

    Mais, en tout cas,
    raymond barre avait de bizarres fréquentations …