En France quelques personnalités politiques ont élevé la voix contre le chantage turc se déclinant ainsi : soit la Turquie obtient l’aide internationale contre la Syrie et la Russie, soit elle envoie les migrants sur son territoire en Europe.

Timidement la Commission européenne s’est insurgé contre cette pression d’Erdogan en lui rappelant l’accord signé entre eux qui a permis à Ankara de recevoir une manne financière de l’Europe pour l’aider dans la gestion migratoire.

Dans un tweet, Marine Le Pen a estimé qu’il y avait « urgence à réagir » après la menace turque. « Quelles décisions Emmanuel Macron compte prendre pour éviter à la France les conséquences catastrophiques de la trahison d’Erdogan ? », se demande-t-elle. « L’ouverture des frontières aux migrants va créer un afflux aussi ingérable que dangereux. Il y a URGENCE à réagir ! », a écrit la présidente du Rassemblement national. Un tweet auquel le RN a ajouté un communiqué, dans lequel le parti accuse la Commission européenne d’avoir « failli »en « confiant dans la précipitation et une naïveté consternante le contrôle des frontières extérieures à un pays qui n’en est pas membre et dont l’hostilité du pouvoir à l’égard de l’Europe est manifeste ». 

Décrivant un chantage « insupportable », Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France, a quant à lui requis « l’arrêt immédiat des subventions versées à la Turquie » et « e recouvrement de notre souveraineté territoriale ». 

Le géopolitologue Alexandre del Valle rappelle quelques forfaitures d’Erdogan qui se pose en victime :

Mais pendant ce temps-la, Jean-Yves Le Drian, le  ministre de l’Europe et des Affaires étrangères du gouvernement Philippe, exprime les condoléances et la solidarité de la France avec la Turquie à son homologue turc, Mevlut Cavusoglu.

Ce qui lui vaut se rappel des faits de la part du politologue et essayiste, Jean-Yves Le Gallou :

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 commentaires

  1. LANKOU RU says:

    Le GVT Français ( pas la FRANCE ) est complice des turcs . erdogan le même assassin psychopathe que macron (et sa clique) Vive la Grèce et Assad !

  2. alexderome says:

    Le mur de Orban tant décrié fait de la Hongrie les limes de l’Europe. Espérons que l’on évitera de déferlement digne des grandes invasions

  3. Etienne says:

    Il fallait être aussi sotte qu’Angela Merdkel, d’abord pour inviter 1.500.000 envahisseurs, ensuite pour négocier avec Merdogan la rétention des futurs envahisseurs.
    Maintenant, est-ce étonnant ?
    Pas vraiment : les Turcs sont le boches du Proche-Orient.

    • Gustave says:

      J’espère que les turques recevront une bonne raclée en Syrie

  4. Bourbon says:

    Vive Poutine……

  5. Drandran toujours aussi à côté de la plaque…

    Pas possible, même avec une bonne base de départ dans l’imbécilité, il doit prendre des cours, le talent n’étant qu’une longue patience, comme le disait Chateaubriand.