Son avocat, Saif ul-Mulook, s’était avancé trop vite : si Asia Bibi a bien été extraite de sa prison, elle n’est pas encore sortie d’affaire. Cette chrétienne, la femme la plus menacée de mort au Pakistan, ne peut pas encore être exfiltrée vers une destination plus sûre. Les autorités pakistanaises n’osent pas la laisser partir à cause des violents et massifs troubles occasionnés dans la rue par une multitude de musulmans furieux de son acquittement et qui veulent la révision de son procès.

Muhammad Faisal, le porte-parole du ministre pakistanais des Affaires étrangères, a assuré qu’elle était bien “toujours restée au Pakistan”, dans “un endroit sûr” . De quoi calmer, pour un temps seulement, les islamistes qui la souhaitent morte. Le sort d’Asia Bibi, qui vient de passer 9 ans en prison, n’est donc pas assuré : elle ne pourra quitter son pays explique Faisal que « lorsque la Cour Suprême repoussera la demande de révision de la sentence, présentée contre son acquittement par les groupes islamistes pakistanais ».

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

1500 récoltés 33.500 € manquants

1500 € récoltés / 35.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.500 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !