Les deux victimes tuées lors de l’attaque terroriste à l’arme blanche au London Bridge, dans le centre de la capitale britannique, vendredi dernier, œuvraient dans un programme de partage d’expérience entre étudiants et prisonniers, Learning Together : Jack Merritt,  25 ans, et Saskia Jones, tous deux de la prestigieuse Cambridge University.

Condamné en 2012 pour terrorisme avec ses 8 autres complices, Usman Khan, le terroriste finalement abattu par la police, devait purger 16 ans de prison, mais a pu sortir en 2018 avec une conditionnelle. Avant de passer à l’acte, il venait juste de prendre part à une conférence au Fishmongers’ Hall, au nord de London Bridge, dans le cadre de ce programme de réhabilitation des prisonniers  Learning Together pour lequel Jack Merrit était coordinateur, et Saskia Jones, volontaire. Neil Basu de la police londonienne a déclaré que l’attaque a vraisemblablement commencé à l’intérieur du Fishmongers’ Hall, avant de se déporter vers le London Bridge.

 “Usman” faisait partie de cette initiative de réinsertion et était un des cas étudiés dans un des rapports de ce programme. Il avait prononcé un discours lors d’un dîner de bienfaisance organisé pour recueillir des fonds. On lui a même offert un ordinateur portable quand il était en prison afin qu’il puisse écrire et étudier. Il a ainsi écrit un poème :

“Je ne peux pas assez remercié  toute l’équipe de Learning Together ainsi que ceux qui continuent à soutenir cette formidable communauté ».

On sait maintenant comment il souhaitait partagé son expérience de terroriste, comment il a mis en action ses sentiments de gratitude envers la communauté de Learning Together

Francesca de Villasmundo




Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Jeanne de France

Livre d’Alain Sanders

Jeannette est une petite fille de treize ans, vive et enjouée, qui n’aime rien tant que d’aller courir à travers champs avec ses amies.

Mais saint Michel lui apparaît et lui parle de la grande pitié qui est au royaume de France, envahi et opprimé par les armées anglaises.

Alain Sanders nous raconte ici la belle histoire de sa vie.

Avec 6 illustrations à l’intérieur du livre.

11 x 16,5 cm – 120 pages (éditions Clovis)

A partir de 8 ans

%d blogueurs aiment cette page :