Un petit groupe de « dangereux extrémistes de droite » se prénommant de l’exquis nom de Barjols, guidé par un sexagénaire retraité, prévoyait un attentat contre Macron. Arrêtés, grâce au flair des limiers de la DGSI, le 8 novembre dernier, les membres du groupuscule seraient passés aux aveux.

La nouvelle a fait, en un clin d’œil, le tour des rédactions de la presse au collier, acquise, si ce n’est plus totalement à Macron, toujours à la lutte contre un fascisme fantasmagorique qui, tel le phénix, ne cesse de renaître de ses cendres malgré des campagnes à répétition pour en venir à bout…L’hydre fasciste avance ses tentacules…

Du coup il faut trouver des menaces d’attentat contre le chef de l’État.  Pour un Macron qui se prend pour De Gaulle, nous voilà revenu au temps du Petit-Clamart : ça redore l’image d’un président en baisse. Sauf que le complot de la clique de pieds-nickelés semble bien être un coup monté par la maison des flics du renseignement…

Le Canard encharné dans son édition d’hier 14 novembre dégonfle la baudruche avec un article truculent au titre évocateur :

« Un attentat bien emballé ».

D’attentat, il n’y avait pas l’ombre non d’un doute mais de son existence !

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 commentaires

  1. cONTRE LES TIQUES MULTIPLES A L ELYSEE (POLY — TIQUES ),,les gilets jaunes ,leurs jours sont comptes si Dieu veut .

  2. Sanguedolce says:

    Impressionnant l’arsenal de ce commando para militaire, avec des sacs de couchage et un couteau en céramique, de vrais durs ces conspirateurs qui se sont plus inspirés de ” l’attentat de l’observatoire ” que celui de von Stauffenberg à la Wolfschantze.
    Mussolini qui avait échappé à de véritables attentats créa l’OVRA et le Tribunal special ainsi qu’une série de lois restreignant les libertés publiques. Sur que notre auguste guide va s’en inspirer.

  3. Daniel Daflon says:

    L’article oublie de préciser : Un commando « LOURDEMENT » armé. C’est vrai qu’un couteau de cuisine en céramique, c’est presque l’arme absolue !
    Même la BD « Les pieds nickelés » n’aurait pas osé un tel scénario.
    Mais les vrais pieds nickelés, c’est la bande de l’Élysée.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

11 % 31.170 € manquants

3830 € récoltés / 35.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 31.170 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !