sabre-islam

Il faut appeler un chat un chat. Les mots ont un sens. Hier, un homme a attaqué trois policiers au couteau, en plein commissariat de Joué-les-Tours, au cri de “Allah Akbar”. Cela ne s’appelle pas une agression mais un attentat.

L’auteur de l’attaque, abattu par la police, un certain Bilal Nzohabonayo, né au Burundi en 1994, ne laissait planer aucune équivoque sur ses sympathies pour l’Etat Islamique, comme en témoigne sa page Facebook.

Bilal Nzohabonayo faisait la propagande de l’Etat Islamique sur les réseaux sociaux

L’attentat mené par ce “Français” séduit par les thèses djihadistes correspond précisément au recommandations préconisées par l’Etat Islamique aux musulmans qui ne pourraient pas rejoindre ses troupes en Syrie ou en Irak mais voudraient tout de même prendre leur part du combat. Des vidéos mais aussi des messages diffusés sur les réseaux sociaux par des djihadistes à partir de Syrie ou d’Irak se multiplient avec le même appel aux “vrais musulmans” à commettre des attentats là où ils se trouvent, avec les moyens les plus simples.

L’application de ces consignes commence à s’observer : souvenez-vous de cet islamiste fonçant avec sa voiture sur un militaire au Canada, de cette prise d’otages par un islamiste à Sidney,… Et maintenant cet attentat en plein commissariat en France.

Ce sont les prémices des effets de l’influence croissante de l’Etat Islamique sur les populations musulmanes installées en Occident.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

L'UDT du Pays Réel organisée par CIVITAS
se déroule du 17 au 19 juillet
au Puy-en-Velay (43)
Réservez votre place ! Venez en famille !

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

L’UDT du Pays Réel organisée par CIVITAS
se déroule du 17 au 19 juillet
au Puy-en-Velay (43)


Réservez votre place ! Venez en famille !

%d blogueurs aiment cette page :