Gilles-William Goldnadel, avocat et essayiste franco-israélien, proche de Louis Aliot, le “compagnon” de Marine Le Pen, s’est réjoui de savoir qu’Emmanuel Macron a demandé la dissolution du Bastion Social lors du dîner du CRIF. “Excellent”, a-t-il tweeté, demandant simplement qu’on élargisse la liste des dissolutions aux Indigènes de la République.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 commentaires

  1. Cadoudal says:

    tout patriotisme , tout amour de la Patrie, tout sentiment identitaire , tout ce qui est béret basque, biniou,, bourrée

    tout cela doit être éliminé au nom de la lutte contre la HAINE

    seul le patriotisme sioniste est une vertu digne d’ éloge.

    doctrine républicaine, laïque et obligatoire

    bientôt le Goulag , ou la balle dans la nuque, pour les indisciplinés

  2. a quand la dissolution du crif,betar,ldj,bnbraith ces faux francais qui nous espionnent pour le compte de tel aviv

  3. Daniel Daflon says:

    Tous ces salopards vont nous le payer.