Au Myanmar, des églises devenues zones de combat

Birmanie – Près de trois ans après le coup d’État militaire de février 2021, les rebelles du Myanmar ont lancé une offensive majeure. À la suite de la récente attaque coordonnée, connue sous le nom d’Opération 1027, qui a débuté dans l’État Shan, les combats se sont également intensifiés dans d’autres régions, notamment dans la région de Sagaing, ainsi que dans les États Chin et Kayah, provoquant une violence généralisée et des déplacements massifs.

Regina Lynch, présidente exécutive de l’Aide à l’Église en Détresse (AED), a exprimé son inquiétude :

«Nous avons eu des nouvelles de fortes attaques dans plusieurs diocèses. Ces derniers jours, il y a eu une escalade significative de la violence et des déplacements, et en même temps, un nombre croissant de demandes de prière pressantes nous parviennent de ce pays.

Au cours des trois dernières années de guerre civile, l’Église a été aux côtés des croyants, qui ont subi la destruction de nombreux lieux de culte et le déplacement de villes entières. “Cette nouvelle spirale de violence nous pousse avec une urgence renouvelée à garder à l’esprit nos frères et sœurs dans cette partie du monde reculée et souvent oubliée.”

“Une situation désespérée”

« Les souffrances ont atteint un point critique, poussant un nombre croissant de civils à chercher refuge dans des églises qu’ils considèrent comme des endroits sûrs. Malheureusement, nous entendons également parler d’incidents pénibles dans l’enceinte sacrée. Il y a même des églises qui sont devenues des zones de combat et des institutions religieuses qui ont été évacuées de force », explique Lynch.

“Comme nous l’avons appris, en différents endroits, des propriétés ecclésiastiques ont subi des dommages collatéraux, ce qui accroît la gravité de la situation”.

Face à une situation qui ne cesse de se détériorer, les partenaires birmans de l’AED ont lancé un appel à la prière : « La situation est désespérée, nous demandons donc humblement à chacun de prier pour nous en ces temps difficiles », indique l’un des messages. «S’il vous plaît, n’oublions pas de prier pour le Myanmar. Parmi les nombreux conflits qui ravagent actuellement le monde, le peuple du Myanmar se sent seul dans sa souffrance, notre solidarité est donc un phare de lumière dans l’obscurité dans laquelle il est embourbé”, conclut Regina Lynch.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Mots clefs ,
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 90 000 € pour 2024

MPI fête ses 10 ans ! Continuez de nous aider !

MPI continue de subir les attaques du système, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup