Des indigènes du Nicaragua, appelés « miskitos », ont réagi par les armes contre les colons qui occupent leur territoire. Ces colons font partie du personnel des entreprises qui exploitent les richesses agricoles et minières de la zone de conflit.

Les confrontations ont commencé au début du mois de septembre à cause de la mise aux enchères des terres qui appartenaient aux indigènes miskitos, qui se trouvent au nord du pays, à la frontière du Honduras. Selon la presse locale on compte déjà 9 morts (7 indigènes et 2 colons) et plusieurs blessés graves.

En fait, il y a quelque temps, des indigènes ont octroyé, de façon illicite, des droits sur les terres qui appartenaient à la commune à des gens de l’extérieur, « les colons ». Ces ventes n’étant pas légales, il a eu des menaces. Aujourd’hui, les indigènes accusent les colons de vouloir les expulser de leurs terres ancestrales, de polluer la zone et de détruire toutes les ressources naturelles.

Selon la presse locale, « près de soixante-dix hommes miskitos se sont proclamées des autos-défenseurs communautaires, en s’organisant avec des armes à feu et uniformes militaires afin de coordonner l’expulsion des travailleurs d’une exploitation minière près de la zone ». En quelques semaines, les indigènes avaient déjà incendié plus de 17 logements des colons.

Dès les premières confrontations, l’armée et la police ont dû intervenir afin de rétablir l’ordre. Les indigènes dénoncent la participation du gouvernement, bien qu’il l’ait démenti, du côté des colons en leur fournissant d’armes, de munitions et de la nourriture.

Tout ceci est le résultat de l’aide militaire fourni par les États-Unis depuis de longues années. L’intervention américaine a divisé le pays en mille morceaux et affaibli les différents régimes dits conservateurs.

La révolution marxiste lancée par l’opposition, une série d’événements politiques va introduire le chaos au sein du pays et va obliger les hommes politiques à avoir recours encore une fois à une intervention américaine.

Aujourd’hui nous avons devant nous un autre pays dévasté par la guerre interne, avec une démocratie fictive implantée par les USA, dont ces derniers peuvent veiller à leurs propres intérêts, en faisant fi de la misère de la population.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :