Depuis que le Covid-19 a fait son apparition dans le monde, l’Australie a montré un zèle incroyable pour contenir ce virus. Le contenir ou contrôler sa population ? Déterminé à atteindre sa politique ZéroCovid, qui fût sans étonnement un échec, le gouvernement n’a pas hésité à faire subir à sa population toutes sortes de mesures drastiques et incompréhensibles, imposant un confinement sans fin et des couvre-feu reconduits dans de nombreux états et villes du pays tel que Melbourne. Il se voit parfaitement secondé dans sa tâche par une police qui fait preuve de bien peu de souplesse et de beaucoup de dureté envers les citoyens s’écartant un tant soit peu des obligations sanitaires.

Toujours omnibulé par sa fameuse politique ZC, voilà que le pays se lance dans une vaste campagne de vaccination, étant étonnement en retard par rapport aux autres pays, avec à ce jour environ 22% de sa population piquée.  Décidé à passer à la vitesse supérieure, le gouvernement a annoncé que 24.000 enfants seront vaccinés dans un stade la semaine prochaine, et que les parents ne seront pas autorisés à être présents.

Ce n’est pas la première fois que l’Australie fait usage de la menace ou de la force pour obliger à la vaccination. En 2015, le pays avait fait parler de lui dans le monde suite à une allocution du premier ministre Tony Abbott : « pas de piqûre, pas d’argent ». Certaines allocations familiales avaient en effet été retirées aux parents ne vaccinant pas leurs tout-petits, en particulier concernant le vaccin Rougeole-Oreillons-Rubéole, pour raisons médicales ou religieuses.

L’Australie ne nous déçoit jamais quand il s’agit d’appliquer des lois iniques, des mesures tyranniques ou encore une idéologie mondialiste dans laquelle les enfants appartiennent à l’Etat, Dieu n’existe pas, et l’Homme est un cobaye au service de quelques élus. Ne soyons pas étonnés de voir ce pays dévasté ces dernières années par toutes sortes de catastrophes naturelles…

Suzi Feufollet

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER « Les vaccins en question », ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :