Des centaines de soldats sont arrivés à Sydney pour aider la police à sévir contre les résidents ne respectant pas le confinement.

Les soldats sont envoyés frapper aux portes pour vérifier que les gens ne sont pas sortis.
Ces militaires ne porteront pas d’armes en patrouillant dans les rues de Sydney mais le maire de Cumberland convient que cette utilisation des troupes est « extrême »
Trois cents militaires suivront une formation au cours du week-end afin de patrouiller dans les rues avec la police lundi pour s’assurer que les résidents se conforment aux ordonnances sanitaires.

Le ministre régional David Elliott a déclaré que le déploiement militaire était nécessaire car une petite minorité de personnes pensaient que « les règles ne s’appliquaient pas à elles ».

« Ce n’est pas différent de ce que nous avons vu à Melbourne l’année dernière, où la police a travaillé main dans la main avec l’armée pour effectuer rapidement ces contrôles de conformité basés sur le renseignement. »

Le commissaire Fuller a déclaré que l’aide de l’ADF permettrait à la police de doubler le nombre de visites à domicile qu’elle peut effectuer dans les huit zones de gouvernement local (LGA) concernées.

« Ils ne viennent pas avec des pouvoirs spéciaux et ils ne porteront pas d’armes à feu mais ils viennent avec un énorme entraînement, très disciplinés, et ils comprennent la tâche. »

Le ministre de la Défense Peter Dutton a déclaré que les militaires agiraient comme un « multiplicateur de force » pour augmenter la présence policière dans les zones ciblées.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

YouTube supprime définitivement la chaine de MPI – Aidez-nous !

Le 6 octobre 2021, Youtube nous a envoyé un email pour nous signifier la fermeture de notre chaine Youtube.

Voici des donc des milliers de vidéos, des centaines d’heures de films qui disparaissent, sans compter la disparition de nos dizaines de milliers d’abonnés que nous avions.

Cette censure intervient également après la fermeture de notre page Facebook et notre déréférencement par Google. Mais ces attaques ne seront pas les dernières.

Nous avons également reçu un email de Google nous indiquant que les recettes publicitaires cesseraient à coompter du mois de décembre pour tout site mettant en doute le changement climatique…

Ils nous faut donc développer d’autres outils, d’autres façons d’atteindre nos lecteurs. Et ce sont des investissements lourds.

Aidez-nous, nous avons besoin de vous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

%d blogueurs aiment cette page :