Australie – Depuis mardi, les 15 millions d’électeurs australiens sont appelés à se prononcer par vote postal, sur la base volontaire, sur la légalisation du mariage entre personnes du même sexe.

Les résultats, attendus à la mi-novembre, ne sont pas contraignants mais le Premier ministre Malcolm Turnbull a promis d’organiser un vote au Parlement sur le sujet en cas de victoire du “oui”.

Certains membres respectés du clergé sont montés au créneau pour dénoncer le dit “mariage” homosexuel, contraire au christianisme. Ils ont aussi prévenu que sa légalisation pourrait entraîner des problèmes religieux. Et cela n’a pas tardé.

Selon le groupe Fairfax Media, l’église d’un couple qui voulait se marier à Ballarat, ville rurale de l’Etat de Victoria, a annulé le projet après que la fiancée eut posté sur Facebook un message de soutien à la légalisation du “mariage” homosexuel.

Vous pouvez sûrement comprendre que votre engagement en faveur du mariage entre personnes du même sexe est contraire aux enseignements de Jésus Christ ainsi qu’à la position biblique de l’Eglise presbytérienne d’Australie et de moi-même“, a écrit le pasteur à la fiancée dans une lettre publiée par Fairfax.

Cette divergence de vues a des conséquences pratiques en ce qui concerne votre mariage à venir. En le célébrant, il apparaîtrait (…) que je soutiens vos opinions sur le mariage entre personnes du même sexe ou que je ne me soucie pas de cette question“.

L’église Ebenezer St John’s n’a pas souhaité dans l’immédiat faire de commentaire aux journalistes. Mais le Premier ministre Turnbull a défendu la décision du pasteur, déclarant que les “églises sont libres de marier qui elles veulent”.

“Les églises ont le droit de marier ou de ne pas marier qui elles veulent. Cela fait partie de la liberté religieuse. Ma propre église, l’Eglise catholique, refuse d’unir ceux qui ont déjà été mariés”, a-t-il dit à la presse.

Le Premier ministre Turnbull est personnellement favorable à la légalisation du “mariage” homosexuel mais il doit affronter l’aile droite de son parti conservateur, très hostile à cette dénaturation du mariage.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :