L’écologiste Van der Bellen serait largement élu ce dimanche avec plus de 53% des voix à la présidence autrichienne. Une fois encore les électeurs souverainistes se sont laissés tromper par les belles promesses identitaires du candidat de Gauche. Un bien mauvais signal pour les élections françaises à la présidentielle de 2017. 

Lors des précédentes élections qui ont été invalidées en Autriche, Norbert Hoffer, le candidat souverainiste, avait été proclamé élu le dimanche et ce n’est que le lundi après que les votes par correspondance eurent été dépouillés que finalement la victoire avait été attribuée, d’extrême justesse, à Van der Bellen, avant d’être invalidée pour fraudes. Il semble que ce retournement soit impossible dans le contexte de cette nouvelle élection puisque l’écart en pourcentage est de plus de six points. S’agit-il une fois encore de fraudes? Peut-être plus subtiles ? Ou bien le candidat écologiste s’est-il contenté d’aspirer les voix des électeurs de son adversaire grâce à de belles promesses? Les électeurs préférant la copie falsifiée à l’original?

Le parti FPO de Norbert Hoffer a cependant bien reconnu sa défaite selon les dépêches d’agence.

Un scénario autrichien qui guette la France. Il semble bien qu’après le mirage de Nicolas Sarkozy qui avait aspiré les voix du Front national en 2006, François Fillon soit en embuscade pour 2017 pour retenter la même duperie; si l’opération réussissait à nouveau, cela ferait que la France aurait bien la Droite la plus bête du monde, toujours prête à réitérer les mêmes erreurs de jugement. Malheureusement il semble que cette bêtise ne soit pas une exclusivité française en Europe.

La victoire de Van der Bellen augure mal des élections législatives en Autriche qui vont avoir lieu en 2018, desquelles sortira le véritable chef du gouvernement. Le président en Autriche n’ayant qu’un rôle protocolaire.

emiliedefresne@medias-presse.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Un livre magnifique : Du mépris de la mort

Textes sur la mort, la sépulture et le deuil.

DU MEPRIS DE LA MORT – Textes de Démétrios Kydonès, saints Augustin, Thomas d’Aquin et Grégoire de Nysse sur la mort, la sépulture et le deuil présentés par l’Abbé Olivier Rioult aux éditions saint-Agobard.

 

%d blogueurs aiment cette page :