Le site américain LifeSiteNews signale que la liste des personnes qui, aux Etats-Unis, doivent rejoindre les salles d’urgence après avoir reçu un vaccin contre le COVID-19 se chiffre par centaines et la liste des personnes qui ont subi des effets indésirables dépasse les mille, selon le Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS) .

VAERS est un système d’analyse géré par les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) et la Federal Drug Administration (FDA). Il recueille des informations concernant les mauvaises réactions aux vaccins. Selon son site Web , «les professionnels de la santé sont tenus de signaler certains événements indésirables et les fabricants de vaccins sont tenus de signaler tous les événements indésirables qui sont portés à leur attention.»

«Un travailleur de la santé de l’hôpital régional de Bartlett en Alaska a souffert d’une réaction allergique grave soupçonnée, ou anaphylaxie, après avoir reçu le vaccin de Pfizer. Elle a été emmenée aux urgences et y a passé plusieurs nuits avant d’être renvoyée », a rapporté The Epoch Times .

Depuis lors, un deuxième travailleur de la santé du même hôpital en Alaska a également souffert d’effets secondaires indésirables du vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19. Les médecins ont administré de l’épinéphrine pour ouvrir ses voies respiratoires. Une déclaration publiée sur le site Web de la ville de Juneau se lit comme suit : «Un deuxième membre du personnel a souffert de de vertiges et de gorge irritée dix minutes après avoir été injecté.»

«Le système a reçu des rapports sur 1 156 événements indésirables au total. Parmi ceux-ci, 17 personnes «en danger de mort» et deux ont conduit à une «invalidité permanente». »

Des milliers d’autres déclarent eux-mêmes leur incapacité à retourner immédiatement au travail ou à effectuer des activités quotidiennes normales après le vaccin. Selon The Epoch Times , ces incidents ont été signalés via V-safe, «une application pour smartphone … qui utilise des messages texte et des enquêtes Web pour fournir des bilans de santé personnalisés et permet aux utilisateurs de dire rapidement au CDC s’ils rencontrent des problèmes d’effets secondaires.”

La FDA est censée enquêter sur les réactions allergiques au vaccin contre le coronavirus produit par Pfizer. Elle a averti le public .

“Les directives actuelles de la FDA indiquent que la plupart des Américains souffrant d’allergies devraient être autorisés à prendre le vaccin, mais que les personnes qui ont eu des réactions graves à d’autres vaccins ne devraient pas se faire vacciner.” De plus, ceux qui ont eu des réactions au vaccin ne devraient pas recevoir une deuxième dose.

Au 6 janvier, le nombre de rapports était de «308 patients envoyés aux urgences des hôpitaux documentés sur le système de notification des événements indésirables liés aux vaccins (VAERS). Cela représente 0,0064% du total des vaccinations effectuées, soit 4,8 millions. »

Rappelons que les fabricants de vaccins ne peuvent pas être poursuivis si leurs produits invalident ou tuent quelqu’un.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille ce livre :

%d blogueurs aiment cette page :