L’AVE, l’ESTA, l’ETIAS… le mécanisme de l’autorisation de voyage électronique a fait ses preuves et séduit plusieurs pays occidentaux. Le point dans cet article de synthèse.

AVE Canada, ESTA USA, ETIAS… les autorisations de voyage électronique se généralisent

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas le gouvernement américain qui a été pionnier dans l’instauration d’une autorisation de voyage électronique. En effet, la toute première exemption de visa entièrement numérisée a été imaginée par l’Australie pour les séjours touristiques et les voyages d’affaires réalisés par des ressortissants européens ou en provenance d’Amérique du Nord. Depuis, les États-Unis d’Amérique, le Canada et l’Union Européenne lui ont emboîtée le pas. Le point dans cet article qui intéressera les globe-trotters !

L’ESTA pour les États-Unis : le tournant du 11 septembre

Pour doper sa place de plaque tournante du tourisme mondial, pour faire rayonner sa culture, pour multiplier ses recettes mais aussi et surtout pour doubler l’URSS dans un contexte de Guerre froide, le pays de l’Oncle Sam a accordé à plusieurs nationalités jugées « à faible risque » et surtout « à fort revenu » une exemption de visa pour des séjours touristiques ou d’affaires. Ce programme d’exemption de visa a été mis en place par le gouvernement Reagan en 1986 pour le Royaume-Uni, le Japon puis la majorité des Etats européens dans un second temps.

Ce programme d’exemption est encore d’actualité aujourd’hui, mais il a été « corrigé » dans le contexte de la guerre contre le terrorisme. L’administration Bush a d’abord durci les contrôles aux frontières, avant de se résoudre à imposer une autorisation électronique de voyage (ESTA) aux ressortissants des pays concernés par l’exemption de visa. Il suffit de remplir un formulaire en ligne, de charger les documents administratifs et signalétiques demandés et de s’acquitter des frais de traitement de dossier. En somme, c’est quasiment le même mécanisme que l’autorisation de voyage électronique australienne.

L’AVE pour le Canada : une autorisation plus souple

L’autorisation de voyage électronique (AVE) pour le Canada est une exigence d’entrée destinée aux étrangers qui souhaitent se rendre au pays du Caribou par voie aérienne et qui sont exemptés de visa. Ce document est électroniquement lié au passeport du voyageur et reste valide pour une durée de 5 ans, ou jusqu’à l’expiration du passeport, selon la première éventualité.

Avec une AVE en poche, le voyageur pourra se rendre au Canada pour un séjour touristique ou d’affaires pour une période maximale de 6 mois, qu’il pourra renouveler à souhait sur toute la période de validité de son autorisation de voyage électronique.

Il faut toutefois savoir que l’AVE ne garantit pas l’entrée au Canada, tout comme l’ESTA pour les USA d’ailleurs. Notez que certains voyageurs sont dispensés du visa classique et le visa ave Canada, comme les citoyens américains souhaitant se rendre au Canada.

L’ETIAS : la réponse de l’Europe à la non-réciprocité de l’ESTA

L’ETIAS signifie « European Travel Information and Authorization System », soit le Système européen d’information et d’autorisation de voyage. Pour beaucoup, l’ETIAS est (en partie) la réponse européenne aux refus répétés des autorités américaines d’appliquer le principe de réciprocité. En effet, certains pays de l’UE ne font toujours pas partie du programme d’exemption de visa des États-Unis, alors même que les ressortissants américains peuvent les visiter dans aucun document de ce type.

L’ETIS est un système entièrement électronique qui garde la trace des visiteurs de pays qui n’ont pas besoin de visa pour entrer dans la zone Schengen. D’une certaine manière, il ressemble au système électronique américain d’autorisation de voyage, qui sert un objectif similaire. Les procédures légales pour passer l’ETIAS ont commencé en 2016, et le système devrait être en place d’ici 2022.

L’ETIAS fera l’objet d’un contrôle de sécurité détaillé de chaque demandeur afin de déterminer s’il peut être autorisé à entrer dans un pays de la zone Schengen. L’ETIAS permettra de s’assurer que les voyageurs exemptés de visa ne représentent pas une menace pour la sécurité de l’UE. Ce système d’autorisation de voyage permettra de recueillir, de suivre et de mettre à jour les informations nécessaires concernant les visiteurs afin de déterminer s’ils peuvent entrer en toute sécurité dans les pays de l’espace Schengen.

En plus d’être utilisé à des fins commerciales et touristiques, ce dispositif permettra également aux voyageurs de se rendre dans les pays Schengen pour des raisons médicales et de transit.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Jeanne de France

Livre d’Alain Sanders

Jeannette est une petite fille de treize ans, vive et enjouée, qui n’aime rien tant que d’aller courir à travers champs avec ses amies.

Mais saint Michel lui apparaît et lui parle de la grande pitié qui est au royaume de France, envahi et opprimé par les armées anglaises.

Alain Sanders nous raconte ici la belle histoire de sa vie.

Avec 6 illustrations à l’intérieur du livre.

11 x 16,5 cm – 120 pages (éditions Clovis)

A partir de 8 ans

%d blogueurs aiment cette page :