Autrefois, il existait des constitutions, des protocoles, des rites de passage pour accéder à des postes de décisionnaires. Le clan, la tribu puis les peuples choisissaient, nommaient, ceux d’entre eux qui allaient mener à bien un destin commun. Aujourd’hui, les raccourcis, les cooptations, les fraudes, etc. ont remplacé ce qui pouvait encore nous rappeler au principe démocratique. Pour installer des « élites » prêtes à tout, même au pire.

Nous assistons à l’avènement de personnages détestables aux sourires de façade qui, de leur œil froid, nous annoncent restriction sur restriction et menaces sur menaces. Pandémies, climat, récessions, guerres… tous leurs moyens sont bons pour nous unir dans l’angoisse (nous pourrions nous unir dans l’espoir en refusant leur mainmise mais on peut toujours rêver). Et ça fonctionne, comme au temps du Covid. L’inquiétude pour les factures et les fournitures en énergie dans les mois qui viennent (ne parlons pas des denrées alimentaires) gagne les foyers. Seule la forme change, il y a deux ans, la question était pourrons-nous fêter Noël en famille ? Cette année, c’est pourrons-nous fêter Noël… ? Peut-être cette manœuvre s’ajoute-t-elle à l’agenda, dans l’idée des vacances de Noël maintenant appelées vacances d’hiver ou celles de Pâques dites de printemps ? Hypothèse probable, puisque peu de choses sont laissées au hasard chez les dirigeants que l’on qualifie d’« élite ». Devant l’apathie toujours majoritaire des masses, ils peuvent prétendre à ce titre.

Ces personnages détestables occupent des postes-clés et, de leur arrogance crasse, nous portent la mauvaise parole. L’exact contraire de ce que l’on est en droit d’attendre de ceux qui sont à la barre. À moins que le projet soit de couler le navire. Est-ce normal qu’un Premier ministre belge déclare tranquillement au peuple que « les 5 à 10 prochains hivers seront difficiles ? »(1). Est-ce la bonne manière de s’exprimer ? Serait-ce ainsi que l’on conforte et assure l’avenir d’un pays ? Et que penser d’un président français de retour de vacances (de luxe et aux frais du contribuable) qui annonce « la fin de l’abondance et de l’insouciance » ?(2). De même, quels sont précisément les « pouvoirs » de la Présidente de la Commission européenne pour se permettre de refuser toutes discussions avec la Russie et de clouer au pilori qui serait tenté de le faire ? Que signifie une telle ingérence, de telles envolées dictatoriales avec à la clé des risques considérables pour les pays européens et la pérennité d’une Union déjà en perdition ? Et comment justifier ce dédain pour les lois et la commission d’enquête à propos des mails échangés avec le groupe Pfizer et le conflit d’intérêts manifeste du mari de Madame la Présidente ?(3) À noter également qu’Albert Bourla, PDG de Pfizer, a refusé de venir s’expliquer sur ce dossier devant une commission du parlement européen(4).

Pour rappel de son parcours, Ursula von der Leyen (puisqu’il faut nommer l’ennemi) a planté le ministère de la défense allemand en y faisant preuve d’une rare incompétence et a quasiment été exfiltrée pour se retrouver à son poste actuel. Par les miracles du copinage et manifestement avec une mission spécifique. Élue par aucun peuple, mais imposée à tous, Madame la Présidente a dans son escarcelle garnie des outils du chaos, des moyens de répression contre ceux qui ne suivraient pas les prérogatives du Nouvel Ordre Mondial. Une appellation qui depuis longtemps n’est plus l’apanage des milieux dit conspirationnistes (précision pour ceux qui ne suivent toujours pas).

Dans sa ligne de mire, après la Hongrie qui vient d’avoir l’outrecuidance de demander la levée des sanctions contre la Russie, l’Italie et ses vilains citoyens qui ont mal voté. Madame la Présidente les avait pourtant prévenus(5) mais voilà que l’élection de la Mussolinienne Georgia Meloni fait flirter la botte avec les heures les plus sombres de notre histoire. À quand un italoexit ? Peut-être pas pour demain, sachant que n’est pas sûr que celle qui devrait succéder à Mario Draghi, malgré ses envolées censées effrayer les chantres du mondialisme, ne soit rien d’autre qu’une nouvelle pièce de l’opposition contrôlée. Affaire à suivre.

Alors que certains réclament sa démission, nullement inquiétée, la surprenante(6) Ursula von der Leyen est l’un des meilleurs exemples de cette caste méprisante qui appuie sur l’accélérateur avec un sourire pervers alors que le mur est en vue. À l’instar de ceux de son espèce, elle pense qu’elle aura quitté le véhicule avant l’impact. Elle peut le souhaiter pour elle et ses semblables. Car livrés à une vindicte populaire désespérée dans un monde en chute libre, leur destin pourrait être tragique. L’Histoire regorge d’exemples.

Il est probable que parmi ces gens-là se trouvent de vrais crétins, de parfaits incompétents. Mais cette simplification déjà utilisée au temps du Covid, ne devrait pas nous faire oublier que la plupart savent très bien ce qu’ils font. Et qu’ils ne seront pas pardonnés. L’incompétence en guise d’explication est une autre voie pour la gouvernance mondiale. En vérité, ils sont au mieux en roue libre, au pire, ils roulent pour le monde d’après, celui du calendrier de Davos. Avec cette suffisance que l’on retrouve dans des moments plus légers et qui démontre à quel point, ils se foutent de ce que l’on peut en penser. Comme la Première ministre finlandaise et ses soirées dansantes(7) ou comme lors des funérailles de la Reine d’Angleterre, quand le Premier ministre canadien entonne une chanson de Queen dans un piano bar(8) ou que le Président français débarque en mode costume décontracté et basquets(9). Tels des ados insolents faisant fi de toute bienséance et dépourvus d’exemplarité. Anecdotique de prime abord, mais les médias nous ayant pratiquement vendu Élisabeth II comme notre grand-mère à tous, on pourrait presque s’en offusquer. Remarquez que ces mêmes médias ont annoncé très sérieusement que plus de 4 milliards de personnes avaient suivi la cérémonie en direct à la télévision(10). Rappel : officiellement, nous sommes bientôt 8 milliards d’humains sur cette planète. Cherchez l’erreur, il y en a une.

Ce simulacre de communion n’est pas une première. En septembre 2022, nous sommes tous orphelins comme nous étions tous américains en septembre 2001. Un véritable mantra qui a, entre autres, accouché du Patriot Act. Ce qui n’est pas sans nous rappeler des événements récents. Au hasard, un passe sanitaire qui n’est, pour le moment, plus de rigueur. Cela dit parce que les mesures antiterroristes qui ont découlé des attentats du 11 septembre 2001 à New-York sont la norme internationale depuis plus de 20 ans, avec toutes les controverses que cela implique(11). On ne reviendra pas sur le fait que le Patriot Act était prêt (132 pages) le 26 septembre, soit 15 jours après les attentats. Apparemment, des gens ont sué pour produire ce document en peu de temps. Les victimes, le mystère de l’effondrement des trois tours et l’enquête censée faire la lumière sur toute cette affaire étaient secondaires. L’histoire, aussi frelatée soit-elle, se poursuit attendu que dans le cadre de l’opération militaire de la Russie en Ukraine, avec l’hégémonie atlantisto-otanesque, nous sommes encore une fois tous américains, mais cette fois-ci à l’insu de notre plein gré. Car (pour ceux qui n’auraient toujours pas suivi) nos pays sont les laquais de Washington et nous sommes en train d’assister et de participer au suicide de l’Europe. Ce n’est pas un symbole, c’est une réalité et nos fossoyeurs se pavanent entre Nations Unies, Sommet du G7 ou Parlement européen. Emprunts d’une morgue spectaculaire et des agissements qui méritent la mention Avec volonté de nuire.

La question est de savoir jusqu’à quand va continuer ce cirque qui n’a pas commencé hier et dont les représentations sont toujours plus grotesques avec leurs sinistres clowns et leur comédie funeste. Le sabotage des pipelines — l’accident paraît aussi probable que l’idée de bombarder une centrale nucléaire dont on a pris le contrôle(12) — Nord Stream 1 et Nord Stream 2 est peut-être la séquence de trop. Mais après tout, comme Ursula von der Layen prévient les Européens qui ne font pas ce qu’on leur dit, Joe Biden avait averti en février dernier(13) et les Américains ont déjà de l’expérience dans ce domaine(14). On peut relever que l’actuel président de la plus grande puissance du monde est la preuve plus ou moins vivante que n’importe quelle marionnette peut occuper sa fonction. C’est inquiétant, mais moins que les manigances de ceux qui tirent les ficelles et qui sont capables de tout. À l’image de la nouvelle (vraiment incompétente dans son cas) Première ministre anglaise qui n’hésiterait pas à appuyer sur le bouton nucléaire. Sa réponse suit la question avec une effrayante conviction(15).

Les fossoyeurs enfoncent le clou et accusent déjà la Russie d’avoir elle-même détérioré ses gazoducs(16) alors qu’aucune enquête n’a commencé. Une condamnation sans fondement, car pour schématiser (et pour ceux qui ne suivent toujours pas), il suffit aux Russes de fermer les vannes pour obtenir le même effet. De plus, avoir la main sur le robinet est un moyen de négociation efficace. En détruisant leur propre installation, en plus des longs et lourds frais de réparation, ils perdraient ce sérieux avantage. Mais ce n’est pas en adéquation avec la version dont on nous gave en permanence et pas uniquement au sujet de la guerre. On n’ose imaginer ce qu’il pourrait se passer maintenant que la Russie vient de signer l’annexion de quatre régions ukrainiennes après un référendum qui a vu le « oui » des populations l’emporter(17). Quel nouveau numéro les « élites» vont-elles mettre en place, quitte à ce que nous nous demandions réellement et avec une légitime anxiété : pourrons-nous fêter Noël… ? Le tout relayé par la partialité et le manichéisme médiatique ambiant. Jusqu’à l’écœurement, jusqu’à la saturation, jusqu’au suicide collectif. Mais au demeurant, le travail des fossoyeurs est bien de creuser nos tombes.

Nicolas d’Asseiva

Notes et références
  1. www.lesoir.be/460916/article/2022–08-22/alexander-de-croo-les-cinq-dix-prochains-hivers-seront-difficiles
  2. www.lemonde.fr/videos/video/2022/08/24/emmanuel-macron-annonce-la-fin-de-l-abondance-et-de-l-insouciance_6138902_1669088.html
  3. aulnaycap.com/2022/02/23/ursula-von-der-leyen-en-conflits-dinterets-avec-pfizer/comment-page‑1/
  4. www.lecourrier-du-soir.com/coup-de-theatre-le-pdg-de-pfizer-refuse-categoriquement-de-temoigner-devant-le-parlement-europeen-sur-les-vaccins/
  5. lecourrier-du-soir.com/elections-en-italie-von-der-leyen-menace-si-les-choses-vont-vers-une-direction-difficile-nous-avons-les-outils/
  6. www.illustre.ch/magazine/ursula-von-der-leyen-surprenante-madame-europe
  7. www.20minutes.fr/insolite/3339039–20220819-finlande-videos-premiere-ministre-dansant-chantant-lors-fete-font-reagir
  8. parismatch.be/actualites/people/589181/justin-trudeau-chante-bohemian-rhapsody-avant-les-funerailles-de-la-reine-et-fait-scandale
  9. www.rtl.be/people/potins/emmanuel-et-brigitte-macron-arrivent-en-baskets-et-lunettes-de-soleil-pour-partager-la-douleur-des-britanniques-leur-look-detonne-1403320.aspx
  10. www.blick.ch/fr/news/monde/4‑milliards-de-telespectateurs-avec-ses-funerailles-elizabeth-ii-va-battre-un-record-vieux-de-26-ans-id17890624.html
  11. www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/01/12/le-patriot-act-une-legislation-d-exception-au-bilan-tres-mitige_4554570_4355770.html#:~:text=Le%20texte%20de%20132%20pages,en%20passant%20par%20la%20NSA.
  12. www.rtbf.be/article/guerre-en-ukraine-pourquoi-les-attaques-sur-la-centrale-nucleaire-de-zaporijjia-constituent-un-risque-majeur-11044551
  13. www.youtube.com/watch?v=DCd-gHshx0k
  14. www.liberation.fr/planete/2004/02/28/comment-reagan-a-piege-la-technologie-sovietique_470604/
  15. www.observateurcontinental.fr/?module=news&action=view&id=4173
  16. www.rtbf.be/article/nord-stream-une-4eme-fuite-l-otan-denonce-un-sabotage-moscou-un-etat-etranger-11075906
  17. www.lepoint.fr/monde/ukraine-quatre-regions-en-passe-d-etre-annexees-par-la-russie-27–09-2022–2491429_24.php

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Abonnement Revue Civitas!

Et si vous vous abonniez à la revue Civitas pour un an ? Et en plus économies sur les frais de port ! Pourquoi vous priver ?

Le numéro 82 – Franc-maçonnerie, déjà sorti !

Cliquez ici pour vous abonner.

%d blogueurs aiment cette page :