Tweet Aymeric

Aymeric Chauprade, eurodéputé FN pour les Français de l’étranger, a été “au plus près” de l’opération d’exfiltration des deux pilotes français, anciens pilotes de chasse qui ont fui la République dominicaine. Il n’a jamais caché son soutien aux deux Français, ce que ne disent pas les jt. Le 19 mai dernier, l’eurodéputé avait expliqué sur son blog, les raisons de son soutien aux deux pilotes, et pourquoi il était persuadé de leur innocence dans la vidéo ci-dessous où il accusait les autorités françaises pour leur incurie et leur lâcheté:

Lorsqu’on connaît le sujet, il est plus facile de comprendre la suite:

Les deux pilotes Français, Pascal Fauret et Bruno Odos, condamnés en août dernier avec deux compatriotes à vingt ans de prison par un tribunal de Saint-Domingue pour trafic international de cocaïne ont quitté la République Dominicaine le lundi 19 octobre. Ils avaient été vus pour la dernière fois avec l’eurodéputé proche de Marine Le Pen, Aymeric Chauprade. L’opération a été menée, à la fois « par une partie privée » et « par une partie étatique ». Mais à aucun moment, contrairement à ce qui a pu être écrit par nos confrères, des membres de « la partie étatique » ne sont intervenus sur le sol Dominicain. Ce n’est qu’une fois que les pilotes ont quitté le sol dominicain, que cette partie est intervenue, d’après nos informations. Effectivement, conformément à ses principes, la France n’a pas « violé la souveraineté de la République Dominicaine », confie une source. (Source Valeurs actuelles)

Après moult tergiversations pour savoir quelle attitude adopter, les deux pilotes arrivés en France, se sont finalement décidés à communiquer avec la presse.

D’après une source sécuritaire proche de l’Ambassade de France à Saint-Domingue, les deux pilotes sont arrivés en fin de semaine à l’aéroport de Roissy, à bord d’un vol régulier. A l’issue d’une exfiltration digne des meilleurs James Bond, ils ont quitté la République Dominicaine, le lundi 19 octobre et ont rejoint leurs familles en fin de semaine dernière. Contacté par Valeurs actuelles, le quai d’Orsay ne « confirme pas » l’information pour le moment. Tout comme l’Elysée, contactée, vendredi 23 octobre, samedi 24 octobre et lundi 26 octobre. De son côté, l’avocat des pilotes Me Jean Reinhart n’a pas confirmé l’information pendant le weekend, avant de se rétracter ce lundi soir. Et Air France assure qu’aucun passager n’a volé à bord de ses avions sous l’identité des deux pilotes. (…)

Les deux pilotes Français, Pascal Fauret et Bruno Odos ont quitté la République Dominicaine où ils ont été vus pour la dernière fois en compagnie d’ Aymeric Chauprade, ainsi qu’en témoigne le tweet de l’élu, ci-dessus. Ils avaient été condamnés à 20 ans de prison par un procureur qui, selon les dires d’Aymeric Chauprade (voir vidéo ci-dessus) est lui-même recherché aux USA pour trafic de drogue. Au moment de leur évasion, ils étaient en attente de l’appel de ce jugement.

Leur avocat, Me. Reinhart a déclaré à l’antenne de RTL:

“Ils ne se sont pas évadés. Ils n’étaient pas en prison là-bas. La justice française devait les entendre depuis deux ans et demi. Ils étaient dans l’incapacité de répondre. Ils sont revenus non pas pour s’évader mais pour revenir devant la justice de leur pays”.

Un hélicoptère loué au nom d’Aymeric Chauprade, leur sert de leurre:

Ce serait entre autres, grâce à un hélicoptère que les deux hommes auraient quitté la République Dominicaine. Ils ont été transbordés d’un bateau sur un autre pour rejoindre une île française des Antilles. L’hélicoptère aurait servi à faire diversion, d’après nos informations. Les deux pilotes ne sont pas montés à son bord.  La facture de location de l’hélicoptère, que Valeurs actuelles s’est procurée dans la nuit de lundi à mardi et révélée ce mardi 27 octobre en attesterait. Editée au nom d’Aymeric Chauprade, elle donne des précisions sur la taille de l’hélicoptère, le nom de la compagnie et le prix de la location. Pour organiser l’expédition, il est possible que le député européen proche de Marine Le Pen, qui a été enseignant à l’Ecole de Guerre pendant 10 ans et qui est officier de réserve dans la Marine Nationale ait sollicité des “amis” qu’il a côtoyés dans les différentes promotions qu’il a formées. (Source: Valeurs actuelles)

Aux dernières nouvelles les autorités judiciaires de Saint-Domingue auraient lancé un mandat d’arrêt international contre les deux fugitifs, mais la France par principe, n’extrade pas ses nationaux. Les deux pilotes évadés se tiennent à la disposition de la Justice française. Les deux autres condamnés français toujours détenus dans l’île des Caraïbes, se montrent furieux, car disent-ils, ils craignent de payer les frais de l’affaire.

Qui est Aymeric Chauprade ? 

En 2009 Aymeric Chauprade,  géopoliticien avait été démis de ses fonctions d’enseignant au Collège Interarmées de défense par le ministre de la Défense Hervé Morin pour avoir évoqué les incohérences sur les attentats du 11 Septembre, dans un livre intitulé Chronique du choc des civilisations (2008). Ce limogeage intempestif avait été annulé devant le tribunal administratif de Paris et le géostratège réintégré à son poste.

Aymeric Chauprade avait assisté en observateur au référendum qui allait rattacher la Crimée à la Russie. Grand ami de la Russie, il était à Moscou avec Marion Maréchal-Le Pen au début du mois d’octobre. Ces fonctions l’ont amené aussi à bien connaître la République dominicaine dont il est question ici. : “un pays que je connais bien pour y avoir travaillé durant quatre ans, entre 2009 et 2012, comme conseiller du Président de la République dominicaine, le Dr Leonel Fernandez” (qui n’est plus au pouvoir depuis), souligne-t-il lui-même sur son blog. (Pour plus de détails sur sa biographie)

.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

11 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires