La pression du lobby homosexuel est décidément très forte. Le patron de Barilla, non content d’avoir reformulé ses propos sur la famille, a rencontré des associations LGBT italiennes ce lundi 7 octobre à Bologne. Il a de nouveau demandé pardon avant d’annoncer que des mesures en faveur des LGBT seraient prises par sa société. Quant aux associations LGBT, elles  ne cachent même plus leur puissance : «On pourrait dire que Barilla fera des campagnes pro-homo à l’avenir, mais ce n’est pas sûr pour le moment. Nous devons nous rencontrer à nouveau pour discuter de leurs nouvelles publicités. Ils feront probablement quelque chose pour notre communauté, car ils/elles ont compris que les LGBT ont un grand pouvoir. Et c’est assez étonnant: maintenant les LGBT ont aussi un poids sur les politiques des marques.» Mais ce n’est pas tout, les associations attendent même des mesures concrètes de la part de la marque.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :