De prime abord, j’avoue que le style graphique de cette bande dessinée me laissait plutôt sceptique, moi qui suis attaché à un dessin plus classique de l’âge d’or de la BD. Mais au bout de quelques minutes de lecture, j’ai été très positivement surpris par l’ambiance créée, parfaitement adaptée à un jeune lectorat a priori peu sensibilisé à l’histoire religieuse. Le scénario est lui-aussi bien construit en ce sens.

Tout commence donc avec Leonor, une jeune américaine étudiante en journalisme qui cherche un bon sujet. La jeune fille déambule dans New York. Le dessinateur croque à merveille cette mégapole multiculturelle déshumanisée. Partout, des zombies ont les yeux vissés sur leur téléphone portable. Or, s’asseyant dans une rame de métro, la jeune étudiante trouve providentiellement un journal abandonné. Celui-ci évoque en première page un 71ème miracle de Lourdes reconnu. Intriguée, la jeune étudiante prend l’avion pour Lourdes et y rencontre un prêtre – en soutane – qui va lui servir de guide sur place. A la demande de l’étudiante, le prêtre commence par lui expliquer l’origine du blason de Lourdes. Nous voilà ramenés en l’an 770, lorsque les Sarrazins s’étaient repliés au château de Lourdes assiégé par Charlemagne et son armée catholique. En quelques pages de cet album, le lecteur découvre comment l’archevêque de Reims, évêque du Puy et compagnon d’armes de Charlemagne, parvint à obtenir la conversion du chef sarrazin et de tous ses guerriers. Le jour de son baptême, le chef sarrazin prit le nom de Lorus qui, transmis à la ville, deviendra plus tard Lourdes ! Dans la foulée, la jeune étudiante américaine découvre un autre fait historique absent des manuels scolaires : le 8 juin 1573, Lourdes fut saccagé par les troupes huguenotes, ce qui donna lieu à un effroyable massacre des catholiques par les protestants. Ensuite, le prêtre qui guide la jeune étudiante américaine lui raconte l’histoire de Bernadette Soubirous. Les apparitions dont la jeune Bernadette est témoin, les persécutions dont elle est victime de la part du commissaire et du préfet impérial de Tarbes, les railleries des laïcistes, le soutien de Louis Veuillot, le miracle de la guérison du prince impérial, la vie religieuse de sainte Bernadette, tout est décrit avec doigté. L’album se termine logiquement avec la conversion de la jeune étudiante américaine.

Une bande dessinée qui se révèle donc une très heureuse surprise.

Bernadette & Lourdes : l’enquête, Alban Guillemois, Yvon Bertorello, éditions Artège, 58 pages, 14,90 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 30.000 € pour 2021

btn_donateCC_LG

63 % 11 190 € manquants

18 810 € récoltés / 30 000 € nécessaires – depuis le 01/10/2020

 

Votre générosité nous a permis de boucler l’année 2020, nous avons besoin de votre aide pour l’année 2021 afin de continuer à donner à un maximum de nos contemporains une réinformation gratuite et variée et sans aucune concession.

Médias Presse Info, ce sont plus de vingt-six mille articles déjà publiés à ce jour ! Médias Presse Info, ce sont aussi 1194 vidéos et plus de 43.600 abonnés à sa chaîne YouTube (près de sept mille de plus en un an !).

Tout cela en accès gratuit.

Cliquer ici pour lire l’appel de MPI et connaitre les détails de nos besoins.

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :