capitaine-perdu-2

Jacques Terpant, passionné de BD depuis son tout jeune âge, réalise son premier album Branle-bas de combat en 1982 avec Luc Cornillon. Illustrateur, dessinateur et peintre, il s’impose définitivement en adaptant en bande dessinée le roman Sept Cavaliers de Jean Raspail.

Voici le deuxième tome tant attendu des aventures de ce Capitaine perdu, Louis Saint-Ange de Bellerive, capitaine des compagnies franches de la Marine royale, détaché dans l’arrière-pays de l’Illinois, en Amérique française.

Cet album débute en hiver 1765, sur les bords du Mississipi. Louis XV abandonne ses terres d’Amérique aux Anglais. Saint-Ange est le dernier capitaine français en place. chargé de remettre Fort de Chartres, dernier des forts français, aux soldats anglais et d’assister ainsi à la fin du premier empire colonial français.

Saint-Ange fut l’officier français ayant servi le plus longtemps en Haute-Louisiane. Fin connaisseur des mentalités et des coutumes des tribus indiennes, il était aimé de ces populations autochtones.

Jacques Terpant parvient à restituer avec talent ce moment d’histoire de France et d’Amérique quasiment totalement oublié. Tant d’un point de vue du scénario que du dessin, cette bande dessinée en deux tomes est un véritable chef-d’œuvre.

Capitaine perdu, chapitre 2, Jacques Terpant, éditions Glénat, 56 pages, 14,50 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

YouTube supprime définitivement la chaine de MPI – Aidez-nous !

Le 6 octobre 2021, Youtube nous a envoyé un email pour nous signifier la fermeture de notre chaine Youtube.

Voici des donc des milliers de vidéos, des centaines d’heures de films qui disparaissent, sans compter la disparition de nos dizaines de milliers d’abonnés que nous avions.

Cette censure intervient également après la fermeture de notre page Facebook et notre déréférencement par Google. Mais ces attaques ne seront pas les dernières.

Nous avons également reçu un email de Google nous indiquant que les recettes publicitaires cesseraient à coompter du mois de décembre pour tout site mettant en doute le changement climatique…

Ils nous faut donc développer d’autres outils, d’autres façons d’atteindre nos lecteurs. Et ce sont des investissements lourds.

Aidez-nous, nous avons besoin de vous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

%d blogueurs aiment cette page :