Le Comte (Graf en allemand) Claus Schenk von Stauffenberg (1907-1944) est l’officier allemand resté célèbre pour l’attentat raté contre Hitler le 20 juillet 1944.

Les éditions du Rocher lui consacrent un album de grande qualité au format du roman graphique, entièrement en noir et blanc, au dessin soigné et au scénario fouillé, réhaussé en appendice d’un cahier photos et d’explications relatives aux principaux protagonistes de ce complot contre Adolf Hitler, la fameuse opération Walkyrie.

Cette bande dessinée rappelle de nombreux faits méconnus du grand public. Le Comte Claus von Stauffenberg, pétri de mystique germanique, a été formé au sein du cercle “Allemagne secrète” qui réunissait des intellectuels et des artistes autour du poète Stefan George, chantre des racines éternelles germaniques. Bien que participant à l’essor du nationalisme allemand durant l’entre deux guerres, ce cercle était dépourvu de tout antisémitisme et l’écrivain juif allemand Karl Wolfskehl, passionné de mythologie germanique, y était une figure de proue.

Et qui sait encore que l’épouse du jeune frère du Comte Claus von Stauffenberg, Melitta, née de parents juifs convertis au christianisme, était pilote d’essai pour la Luftwaffe et a participé à améliorer la technique du bombardement en piqué ?

Au travers de ce récit extrêmement bien documenté, nous voyons comment von Stauffenberg, jeune officier de la Wehrmacht, issu de la vieille aristocratie prussienne, fut d’abord un soutien d’Adolf Hitler et un brillant officier qui participa à la campagne de Pologne, puis à la bataille de France avant d’être muté à la section d’organisation du commandement suprême de l’Armée de terre puis à l’état-major général de la Xème division de blindés qui devait couvrir la retraite de l’armée du maréchal Rommel en 1943. C’est au cours d’une mission de reconnaissance que son véhicule est mitraillé. Grièvement blessé, il perd son œil gauche, sa main droite et deux doigts de la main gauche. C’est peu après qu’il commence à prendre ses distances avec le nazisme et rejoint des cercles conservateurs de conjurés préparant un coup d’Etat…

Cette bande dessinée ne manquera donc pas d’intéresser non seulement le public amateur de BD à thème historique mais aussi plus largement ceux qui s’intéressent à la Seconde Guerre mondiale.

Hitler doit mourir, Thomas Oswald, Philippe Chapelle, éditions du Rocher, 140 pages, 16,90 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 30.000 € pour 2021

btn_donateCC_LG

57 % 12698 € manquants

17 302 € récoltés / 30 000 € nécessaires – depuis le 01/10/2020

 

Votre générosité nous a permis de boucler l’année 2020, nous avons besoin de votre aide pour l’année 2021 afin de continuer à donner à un maximum de nos contemporains une réinformation gratuite et variée et sans aucune concession.

Médias Presse Info, ce sont plus de vingt-six mille articles déjà publiés à ce jour ! Médias Presse Info, ce sont aussi 1194 vidéos et plus de 43.600 abonnés à sa chaîne YouTube (près de sept mille de plus en un an !).

Tout cela en accès gratuit.

Cliquer ici pour lire l’appel de MPI et connaitre les détails de nos besoins.

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :