René Bonnet (1905-1998) débuta sa  carrière comme illustrateur dans le domaine publicitaire et comme dessinateur d’images pieuses. En 1943, il fait la connaissance de l’abbé Marchand, aumônier de la JAC (Jeunesse Agricole Chrétienne) qui lui demande de dessiner pour La Lettre aux jeunes ruraux. S’inspirant du succès de Tintin dans le supplément Le petit vingtième, l’abbé Marchand demande à René Bonnet de dessiner des aventures d’un jeune garçon qui doivent tenir en une page. C’est ainsi que naît le personnage de Fripounet, jeune paysan espiègle et courageux que rejoignait, deux ans plus tard, sa cousine Marisette. Dès 1945 et jusqu’en 1968 va paraître un hebdomadaire, qui portait le nom de ces deux héros, lancé par les Editions Fleurus. Le succès de l’hebdomadaire atteint en 1966 un tirage record de 263 000 exemplaires. Les éditions Fleurus publient donc aussi des albums des aventures  de Fripounet et Marisette. En 1968, la collaboration de René Bonnet avec le journal est brusquement interrompue, ce qui lui impose une retraite anticipée du monde de la bande dessinée. René Bonnet se consacre alors à la peinture. Cependant, les aventures de Fripounet et Marisette font l’objet de rééditions dès 1979 par l’association PBDI et par les éditions Fleurus elles-mêmes, puis par les éditions du Triomphe à partir de 1992, ce qui pousse l’auteur à terminer une ultime aventure de ses héros.

Il est à noter que René Bonnet a aussi signé Herboné, ce qui n’est pas sans rappeler Georges Rémi signant Hergé.

Les éditions du Triomphe poursuivent leur précieux travail de réédition de l’œuvre de René Bonnet et viennent de publier La fièvre « Z », paru pour la première fois dans l’hebdomadaire Fripounet et Marisette entre 1949 et 1950. Tout débute avec la pauvre vache Zéphirine touchée par l’épidémie de fièvre « Z ». Providentiellement, nos jeunes héros Fripounet et Marisette découvrent un scientifique qui détient le remède contre cette fièvre « Z » mais il est le prisonnier de gredins qui l’emmènent en avion. Loin de se décourager, Fripounet et Marisette, avec l’aide d’un pilote, partent sur la piste du malheureux scientifique, piste qui les conduit jusqu’au Maroc puis dans le désert du Sahara où, après quelques rocambolesques tribulations, ils parviendront à libérer le scientifiques des malfrats qui le séquestraient. Aussitôt rentrés, Fripounet et Marisette voient avec joie la vache Zéphirine être guérie par le remède du scientifique. Tout est bien qui finit bien, comme toutes les charmantes aventures pour enfants.

Un beau cadeau à mettre sous le sapin.

La fièvre « Z », Les Aventures de Fripounet et Marisette, R. Bonnet, éditions du Triomphe, 53 pages, 17,90 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

La revue 83 : Franc-maçonnerie DEUXIEME PARTIE

REVUE DISPONIBLE EN PREVENTE, ENVOI LE 13 JANVIER !

Voici la suite de ce dossier fascinant sur la franc-maçonnerie, hâtez vous pour l’avoir au plus vite ! La première partie de ce dossier en vente ici.

Cliquez ici pour obtenir la REVUE 83

%d blogueurs aiment cette page :