Nous vous signalions hier qu’en Belgique aussi, les petits ayatollahs du politiquement correct étaient à l’œuvre et revendiquaient de déboulonner le buste de Roger Nols, un ancien bourgmestre de Schaerbeek qui dénonçait l’immigration-invasion.

Dans ce cas-ci, c’est le MRAX (mouvement contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie), avatar à la belge du MRAP, qui tente de profiter de la médiatisation de l’action des Black Lives Matter déboulonnant les monuments confédérés dans le Sud des Etats-Unis.

Or, le président du MRAX n’est autre qu’un certain Carlos Crespo. Son compte twitter signale que ce “citoyen du monde” réside à Molenbeek. Membre du bureau politique de la Fédération bruxelloise du PS, il est l’époux de… Catherine Moureaux, présidente du groupe PS au Parlement régional bruxellois.

Cette Catherine Moureaux avait proposé le 23 novembre 2016 que, dans les écoles, les cours d’histoire soient dispensés en fonction de l’origine de l’élève !

Il reste à préciser que Catherine Moureaux est la fille de Françoise Dupuis, ex-présidente du Parlement régional bruxellois, et de Philippe Moureaux, l’ancien bourgmestre de Molenbeek qui a livré sa commune à l’immigration musulmane et l’a transformé en zone de non-droit, avec les conséquences que l’on sait en matière de terrorisme.

Carlos Crespo, président du MRAX, est donc le gendre de Philippe Moureaux, l’ancien bourgmestre socialiste de Molenbeek tant apprécié par les islamistes.

Précisons encore que Philippe Moureaux est remarié à une jeune marocaine, Latifa Benaïcha.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :