Belgique – Nous publions ce communiqué du Centre Solidariste d’Etudes Politiques, apparenté au mouvement NATION, qui livre une analyse intéressante de la gestion des budgets alloués à la lutte contre l’épidémie de Covid-19.

Récemment sous la pression d’un député NVA, le ministre de la santé a publié les comptes liés aux dépenses du gouvernement fédéral pour ce qui concerne l’achat des masques, de tests et de divers matériels…parfois étonnants pour lutter contre la pandémie.

A la lecture de ces comptes, on y apprend que 500 millions d’euros ont été dépenses en masques buccaux, tabliers et lunettes de protection.

Parmi ces dépenses, on constante que de petites entreprises ont fait des factures qui leur ont permis d’augmenter de 150 fois (!), pour certaines, leur chiffre d’affaires. L’une d’entre elle avait d’ailleurs livré des filtres à café en guise de masques.

Il y a aussi l’achat pour plusieurs millions d’euros de médicaments qui n’ont finalement jamais été utilisés tels l’Hydroxychloroquine ou le Remdesivir.

Plus étonnantes dépenses pour lutter contre le covid : des IPhone, IPad, téléviseurs Samsung et smartphones…

Il y a même une facture d’une société de « life coaching » pour les professionnels qui ont besoin d’énergie et de concentration.

En tout, l’Etat fédéral a ainsi payé 843,3 millions d’euros pour “lutter contre l’épidémie “.

A ce prix-là, et au vu des résultats, on pourrait demander quelques explications sur l’usage fait de l’argent public. Ceci afin de voir si la crise covid n’aurait pas été l’occasion pour certains « copains et coquins » de faire de plantureux et faciles bénéfices, et pour d’autres d’en profiter pour faire des dépenses n’ayant rien à voir avec la pandémie et qui n’auraient jamais été acceptées en temps normal…

Centre Solidariste d’Etudes Politiques

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

MPI vous conseille ce livre :

%d blogueurs aiment cette page :