Introduction
Et si le Parti Populaire (PP), parti « populiste » belge, était un leurre ? Un parti bidon chargé de séduire les électeurs déçus des partis traditionnels et révoltés par l’immigration. Et ainsi éviter que n’émerge une véritable opposition nationaliste et/ou identitaire.
Pour se faire une opinion, examinons de plus près ce parti.

Le PP et l’argent
C’était déjà curieux avant…
Un des nombreux transfuges du PP, Aldo-Michel Mungo, avait déjà publié en novembre 2011 un document dans lequel il posait des questions très précises et documentées sur la gestion financière de ce mouvement. Mais aussi sur des problèmes concernant une première association sans but lucratif liée au PP.
Et sans préjuger de qui avait tort ou raison à l’époque dans ces histoires de gros sous, notons que la justice avait désigné en février 2011 un administrateur provisoire pour la première association de financement du Parti Populaire.

…et ça ne s’est pas arrangé !
En novembre 2017, Le siège du Parti Populaire à Watermael-Boitsfort a été perquisitionné. Ces perquisitions s’inscrivaient dans le cadre d’une dénonciation du Parlement européen concernant un dossier de fonds octroyés à des fondations et des partis européens, révélait la RTBF.
Le groupe parlementaire ADDE (Alliance pour la démocratie directe en Europe) – qui regroupe différents partis comme le PP, l’UKIP de Nigel Farage, « Debout la France » de Nicolas Dupont-Aignan ou encore le parti suédois Les Démocrates de Suède – aurait indûment dépensé 420.000 euros.
L’ADDE, dont le siège à Etterbeek a également été perquisitionné, aurait ainsi versé 23.000 euros au PP pour l’organisation d’un congrès et la diffusion de son journal “Le Peuple”. Or, le Parlement interdit l’utilisation de fonds octroyés par l’Union européenne pour tout financement de campagnes.
La RTBF évoque également un conflit d’intérêt entre l’ADDE et “Freedom Media Group”, une agence de communication fondée par Mischaël Modrikamen (par ailleurs, administrateur de l’ADDE). Cette agence, dont la secrétaire générale est Yasmine Dehaene (l’épouse de Mischaël Modrikamen) a réalisé des interviews vidéo pour le compte de l’ADDE. Réalisations qui ont été facturées à l’ADDE, dont son époux est donc administrateur…
Modrikamen est pourtant avocat d’affaires ! Comment n’a-t-il pas vu l’évident conflit d’intérêt ?
L’audit annuel des comptes de l’ADDE fut une telle catastrophe que 140.000 € devaient être restitués au Parlement européen. L’association ne put faire face à ses obligations, ce qui provoqua la faillite de celle-ci et entraîna les perquisitions au PP.

Le travail des élus
Les mandats rémunérés

A l’occasion de la récente et lamentable affaire Publifin, le Parti Populaire ne s’est pas gêné pour tirer à boulets rouges sur les politiciens, les cumuls, etc… Et c’est de bonne guerre.

Le hic, c’est que le conseiller communal du PP à Frameries, qui est un proche du président Modrikamen, cumule 10 mandats dont 6 rémunérés

Bien sûr, il n’y a rien d’illégal ! Bien sûr, les rémunérations des mandats ne sont pas forcément toutes aussi élevées qu’à Publifin (quoique…). Mais les partis comme le PP, qui protestent contre ce genre de pratiques, devraient eux-mêmes établir en interne des règles claires en ce domaine.

L’affaire Publifin

Un autre élu du PP, à Verviers celui-là, cumulait, outre 17 mandats (dont 5 rémunérés), un mandat… chez Publifin.

Ici aussi, rien d’illégal en soi. Et on ne peut que spéculer, sans plus, sur l’étendue des rémunérations perçues.

Mais dans ce cas-ci, il y a une question qui nous taraude : comment un élu qui avait un mandat chez Publifin pouvait ne pas être au courant de ce qui s’y passait? Et dans ce cas, pourquoi ne l’a-t-il pas dénoncé ?

L’étrange soutien au socialiste affairiste Alain Mathot

Le 1er décembre, le site d’info du PP publie un article intitule « Alain Mathot et la Corruption ». Dans cet article, le rédacteur y dénonce les élus (PS, S.A., NV-A et Open VLD) de la commission des poursuites de la Chambre qui ont voté contre la levée de l’immunité de Mathot. L’article se conclut par “En possession des documents accablants pour Mathot, ces parlementaires ont cependant voulu absoudre le politicien liégeois. Une seule conclusion possible : tous les partis traditionnels sont complices.”

Le problème est qu’un peu plus tard, en séance plénière, le député du PP, Aldo Carcaci a lui aussi voté contre la levée de l’immunité de Mathot… On espère que le fait que Carcaci soit né à Seraing, qu’il est un ancien du PS et qu’il connaissait bien les Mathot père et fils, n’a rien à voir avec ce curieux positionnement. Et que la rumeur qui dit qu’il se serait trompé de bouton soit vraie. Ce qui, à défaut de démontrer sa compétence, prouverait au moins sa bonne foi !

La motivation des gens choisis par Modrikamen
Quant à André Pierre Pujet, une fois élu député wallon, il a aussitôt quitté le PP !

Le PP est-il le parti de l’étranger ?
On peut se poser la question à la lecture de la charte éditoriale du journal « Le Peuple » de Modrikamen et datée de novembre 2010. Charte qui déclare explicitement que le journal devra soutenir un Etat étranger, en l’occurrence ici l’Etat d’Israël…, et l’axe atlantique, comprenez l’OTAN et son maître, les USA.
Il faut savoir que l’ancien vice-président du PP fut également le président, très controversé, du Comité de Coordination des Organisations Juives de Belgique (CCOJB) dont plusieurs membres lui reprochaient d’être bien trop aligné sur les positions les plus dures de l’ambassade israélienne. Depuis, l’intéressé a fondé la Ligue Belge contre l’Antisémitisme.
Nous vous encourageons, pour en savoir plus sur ce sujet, à relire aussi l’enquête que Médias Presse Info a publié sur une sorte de « club international » créé à Jérusalem mais installé à Bruxelles, “The Movement – Le Mouvement”, promu par Steve Bannon et dont Mischaël Modrikamen est également le président :
. https://www.medias-presse.info/enquete-sur-the-movement-promu-par-steve-bannon-1-les-statuts/98549/
. https://www.medias-presse.info/enquete-2-cest-au-jerusalem-leaders-summit-qua-ete-imagine-the-movement-preside-par-mischael-modrikamen-ex-president-de-la-synagogue-liberale-de-bruxelles/98556/
. https://www.medias-presse.info/enquete-3-de-joel-rubinfeld-a-modrikamen-president-du-mouvement-promu-par-steve-bannon/98577/

L’ambiance au sein du PP
Nous allons longuement nous référer à une longue lettre envoyée en juillet 2012 par Pascal D à Mischael Modrikamen. Pascal D est un ancien délégué, fut le trésorier du Parti, en fut membre du bureau politique et responsable de Bruxelles pour le Parti Populaire. Il semble avoir été un proche de Modrikamen.

“Il est consternant, triste et décevant de constater que ce qui est confié à ton épouse dans le cadre de son activité secondaire, soumise je le suppose à une certaine confidentialité, ou à toi dans le cadre de l’amitié soit ainsi jeté sur la place publique. Il ne fait pas bon au sein du PP de faire état par confiance, de sa situation personnelle ou de celle de ses proches, sans quoi il en sera fait état et reproches. »
“Soyons honnêtes, nous pourrions aussi trouver de très nombreuses personnes qui ont un jour écrit à l’un ou à l’autre pour se plaindre de toi ou de Yasmine qui d’ailleurs avait quitté les activités du PP à une époque. Malheureusement, le PP est organisé de manière à ne pouvoir t’atteindre directement. Certaines personnes de ton entourage veillant à t’entourer de petits soldats faciles à diriger et à convaincre, En fait Mischaël, tu es seul, car les gens faciles à convaincre sont souvent des lâches sur lesquels tu ne pourras jamais compter dans les coups durs et cela c’est démontré à de multiples reprises dans l’histoire.”

Ecrit en 2012, mais franchement, quelque chose a changé ?
Au niveau de l’ambiance interne, on ne dirait pas.

Ainsi un mail, qui aurait dû rester interne (mais rien ne reste secret très longtemps au PP), et qui nous apprend l’existence d’une liste noire au sein même du ≪ parti ≫. Nous citons :

« C’est pourquoi nous avons dressé une liste de noms de personnes nuisibles au parti par leurs prises de positions publiques. Cette attitude déplorable et très peu productive, met à mal tout notre travail par Facebook qui doit rester un outil parmi d’autres mais un outil dont on ne maîtrise pas ni la rapidité ni l’ampleur de la diffusion de l’information. De plus, comme ces personnes sont toutes membres ou adhérentes au parti populaire, il n’est pas essentiel ni primordial qu’elles reçoivent les informations en direct surtout si pour y faire des commentaires déplacés ou exercer un règlement de compte. »

Modrikamen : un homme de droite faisant travailler l’extrême-gauche !
Jusqu’en 2011, Modrikamen fut l’avocat des actionnaires Fortis en étroite collaboration avec l’avocat Louis Arnauts. Ce dernier a été le fondateur du Journal du mardi, situé très à gauche, et est un proche du responsable du site d’extrême-gauche belge bien connu pour son obsession à dénoncer “l’extrême-droite” : Résistances.
On notera avec intérêt que Résistances n’a jamais classé le PP à l’extrême-droite et se garde bien de le critiquer dans ses colonnes…
Vous avez dit « système » ?

Le PP et la démocratie interne
Nous reprenons un autre passage du courrier de Pascal D., ancien proche collaborateur de Modrikamen.

« Le PP semble avoir finalement l’ambition d’une feuille morte, il se laisse porter par le vent. Sans même travailler sur un vrai programme digne de ce nom, ni créer une vraie structure avec une séparation des pouvoirs. Ce qui te permettrait de consacrer ton temps au vrai boulot d’un président de parti. Prise de contact, projets à long terme, presse, coalition, contacts à l’étranger…
On retrouve dans sa gestion les dérives du FN où un seul homme fait la pluie et le beau temps. Le reste n’est que façade destinée à dissimuler une autocratie sans borne.
Je suis heureux de te lire à ce sujet, tu confirmes courageusement par écrits ce que tu m’as dit lors de notre entretien téléphonique : “Le PP c’est moi, il n’y a pas et il n’y aura jamais de démocratie au PP, Si tu as cru que la gestion d’un parti était démocratique, tu es un grand naïf”. »

Les idées du PP
Le PP est, rappelons-le, un parti libéral, atlantiste, favorable in fine au multiculturalisme et proche des forces financières mondialistes.

Modrikamen dit lutter contre l’extrémisme religieux mais participe au Parlement européen à une conférence de colons israéliens ultra-orthodoxes chez lesquels la femme n’est guère mieux considérée que chez les islamistes.

Le PP refuse la double nationalité mais certaines rumeurs (qu’il aurait facile à dissiper si elles étaient fausses) disent que Modrikamen a envoyé son fils faire son service militaire dans un autre pays…

Fin 2017, alors que le PP se prétendait être un parti de droite, voire de la droite dure, opposé à l’immigration et surtout à l’islamisme, il déclarait lors d’une conférence de presse être ouvert aux musulmans et n’avoir rien de commun avec les « fachos ».

Ci-dessus, propos d’un membre du PP

C’est le PP qui le dit…

…et la preuve en image avec la photo d’une équipe militante du PP dont des jeunes musulmanes voilées !

En 2014, le cinquième candidat sur la liste régionale du PP est Mohamed Al-Houmekani, réfugié en Belgique en 2000 (et naturalisé par la suite). Al-Houmekani avait été arrêté au Yémen en 2013 suite à un mandat d’arrêt lancé par Djibouti. Et quels étaient les orateurs de la conférence de presse organisée pour prendre sa défense ? Ahmed El Khanousse, échevin CDH de la commune de Molenbeek et Vincent Lurquin avocat spécialisée dans la « lutte contre le racisme » et très engagé dans le combat contre les patriotes. Pour rappel, Ahmed El Khanousse avait en 2010, avec plusieurs autres députés belges de gauche, participé à un mouvement fort médiatisé réclamant la libération d’Oussama Atar alors détenu en Irak.
Pour en revenir au candidat PP Al-Houmekani : défendu par la gauche, réfugié et naturalisé alors depuis peu de temps, on le retrouve subitement dans un parti populiste anti-immigration ! Modrikamen est-il sérieux ? Certainement pas lorsque par la suite, il le présente quasiment comme un héros de la lutte anti-terroriste.
Pour le PP, le problème de l’immigration semble se limiter à un problème de gestion des flux et du stock.
Dans certains documents du PP, on n’hésite pas à écrire que « la Belgique doit conserver sa politique généreuse d’accueil des réfugiés politiques ».
A une époque, le PP parlait aussi d’une « politique de la diversité ».
Jamais le PP ne parle de la nation, d’identité, de peuple ou de patrie. Pour les dirigeants du PP, la nation n’est qu’un simple agrégat d’individus qui acceptent les mêmes règles de conduite et ceux qui arrivent les derniers, sont juste priés de s’y conformer.
Le PP voudrait participer à un cartel avec le MR (qui a toujours défendu l’immigration et a toujours hurlé au racisme avec les bien-pensants de gauche) et la NVA (qui grâce à une bonne communication a réussi ce qui est sa seule vraie fonction, prendre des voix au Vlaams Belang…)

Quelques points issus du récent programme du PP : s’opposer à l’immigration mais pas trop…

« Les étrangers ou Belges naturalisés qui commettent des délits graves, qui abusent de notre système social ou qui menacent le vivre ensemble par leurs revendications extrémistes, seront systématiquement privés de la nationalité belge et reconduits hors de nos frontières. Ceux qui n’ont plus le droit de séjourner doivent aussi faire l’objet de reconduite effective et pas seulement d’ordre de quitter le territoire non suivi d’effets. Des exceptions limitées pourront être accordées en cas d’intégration exemplaire (travail, participation à la vie associative, …) dans notre pays ».

Selon cette dernière phrase, le PP envisage donc des traitements d’exception pour certains criminels ou délinquants immigrés si ceux-ci ont un emploi et sont membres, par exemple, d’une association de quartier !

« Les situations de regroupement familial seront limitées et les conditions rendues beaucoup plus rigoureuses qu’aujourd’hui »

Ce qui signifie que le PP ne se positionne pas contre les regroupements familiaux et ne remet pas en cause l’immigration.

Les propos sur Facebook d’un cadre du PP du Hainaut sont également assez significatifs:

« Le parti Populaire est très clair concernant les migrants (en référence aux clandestins), le nombre de régularisation doit être divisé par 2… ».

Ce qui signifie que le PP cautionne et revendique de régulariser des clandestins ! De fait, il n’est nulle part mentionné la volonté d’expulser des illégaux dans leur programme électoral (voir page 10, le point « Limiter l’immigration non-européenne)… alors que dans le passé, Modrikamen déclarait : « Quant aux sans-papiers, ils doivent être reconduit à la frontière ».

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 commentaires

  1. Daniel Daflon says:

    Modrikamen? Un patronyme qui ne sonne pas vraiment belge, et, étant Flamand, je m’y connais un peu sur le sujet
    Il serait vraiment tres difficile de me faire voter et soutenir un parti “nationaliste” dont l’un des dirigeant s’appelle ainsi; ça sent la mergez à un kilomètre. et moi je veux nettoyer, nettoyer toute la merde de mon pays.

    • Morikamen est d’origine juive de Pologne, donc effectivement, il n’est pas belge.
      Et d’ailleurs, si vous voulez savoir, sur une de leur liste communale (je ne sais plus laquelle) y figure un ancien combattant islamiste des armées de Bosnie durant la Guerre de Bosnie (1992-1995) et il semble en être très fière d’avoir tué des serbes au nom d’Allah car il ne fait aucun effort pour le cacher (source : le Mouvement NATION)

      • Daniel Daflon says:

        Daykare, merci pour vos précisions. Comment peut on se dire nationaliste et patriote et voter pour un modrikamen ?
        Les bras m’en tombent devant une telle stupidité. Un instant j’allais dire avec douleur: Seuls des Belges sont capables d’une telle connerie, et je me suis souvenu brusquement que des Français ont votés pour un certain sarkosy, ce qui, vous en conviendrez, n’est pas mieux.
        La bétise, hélas, semble universelle.

  2. Ces leurres sont très utiles aux mondialistes
    1) Ils trompent les nigauds qui adhèrent aux slogans et rejoignent ces partis où ils sont neutralisés ou cerveau-lavés.
    2) et s’ils sont découverts, ils découragent les véritables hommes de bien qui constatent l’infiltration partout.
    Cela a bien marché pour détruire l’Eglise ou les communautés gênantes.
    Tactique favorite de Satan, la promotion de “faux-sauveurs”. Après avoir découragé tout le monde, il proposera son “sauveur”, l’Antéchrist, l’homme de perdition qui gouvernera le monde pour perdre le plus d’âmes possible. Mais ces temps seront écourtés (3 ans et demi), de peur que les bons ne se perdent aussi.

  3. Cadoudal says:

    oui , çà pue la manip républicaine, cacher à 100%

    la Révolution suit son cours en n’ hésitant pas à faire vibrer la fibre patriotique

    alors que son but est de mettre au tombeau les nations chrétiennes.

    ils vont bien s’ entendre avec Marine.

  4. Hipnarowicz says:

    Je confirme pour la liste noir,étant donné que j’y figure. Mais j’ai depuis lors quitte ce parti.

  5. Daniel Daflon says:

    Encore un faux patriote ce Pascal D, qui est copain avec modrikamen, lui même ami avec les anti patriotes, pro sionistes et pro américains. Et pour couronner le tout, il agit comme MLP en acceptant des bougnoules dans son parti, démontrant par ce fait qu’il s’agit d’un faux parti nationaliste, mais un vrai parti de traîtres. J’ai quitté le FN pour cette même raison, sachant que de toute façon j’allais être viré pour avoir soutenu des exclus.
    Néanmoins, mes amis et moi même avons votés pour MLP contre macron, car nous avons jugés qu’entre deux maux il fallait choisir le moindre.