bart de wever

Dès que quelqu’un est reconnu comme réfugié, il reçoit une indemnité, peut demander une habitation sociale et reçoit des allocations familiales. C’est difficilement explicable aux gens qui ont contribué toute leur vie au système.”

Ces mots ont été prononcés par Bart De Wever, président de la NVA et bourgmestre d’Anvers, lors de l’émission télévisée Terzake à la VRT. Et de poursuivre.

 “Je pense donc qu’il faut penser à un statut spécial pour les réfugiés reconnus”.

“Les migrants viennent en masse dans des pays comme la Belgique, les Pays-Bas, la France et l’Allemagne parce que ces états possèdent les acquis sociaux les plus importants. Aussi ces pays sont-ils les plus frappés par la crise alors qu’il y a des états comme la Grèce qui sont soutenus financièrement et qui laissent entrer tous les réfugiés en Europe”.

Bart De Wever semble aussi – du moins dans les mots mais dans les actes ? – favorable à une politique de remigration.

Et d’ajouter encore qu’il est “absurde de laisser passer des habitants de Turquie. C’est un pays candidat à l’UE“.

Ces propos de simple bon sens ont été très mal accueillis par les autres partis politiques belges y compris par les partenaires du gouvernement.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :