Dans son rapport Being Christian in Western Europe du 29 mai 2018, constat accablant sur la perte de la religion dans nos contrées, un chapitre est consacré à la perception des colonies de peuplement.

22 questions furent posées entre avril et août 2017 dans 15 nations d’Europe sur le ressenti des populations indigènes vis-à-vis des colonies de peuplement, qu’elles soient ethniques, religieuses ou ethnico-confessionnelles, les réponses étant notées sur une échelle de 0 à 10, 10 représentant des positions intégralement identitaires. Les résultats furent les suivants :

Pourcentage de résistants (plus de 5 sur l’échelle) :

Plus de 30 % : Italie (38 %).

Plus de 25 % : Autriche (29 %), Danemark (25 %), Allemagne (25 %), Irlande (25 %), Suisse (25 %).

Plus de 20 % : Finlande (22 %), Royaume-Uni (22 %), Belgique (20 %).

Plus de 15 % : France (19 %), Norvège (19 %), Portugal (18 %), Espagne (17 %), Pays-Bas (16 %).

Plus de 5 % : Suède (8 %).

Score médian :

Plus de 4 : Italie (4,1)

Plus de 3,5 : Portugal (3,5)

Plus de 3 : Autriche (3,3), Suisse (3,3), Finlande (3,1), Irlande (3,1), Royaume-Uni (3,0)

Plus de 2.5 : Allemagne (2,9), Espagne (2,9), Belgique (2,7), Danemark (2,7), France (2,5), Norvège (2,5)

Plus de 2 : Pays-Bas (2,3)

Plus de 1 : Suède (1,2)

Il est intéressant de noter que le score élevé de cette étude n’a aucune corrélation avec les score de la droite nationale. On peut trouver des scores élevés pour les positions identitaires et des scores élevés pour la droite nationale (Italie, Autriche) ; des scores élevés pour les positions identitaires et des scores faibles pour la droite nationale (Portugal, Irlande) et des scores faibles pour les positions identitaires et des scores élevés pour la droite nationale (France, Pays-Bas, Suède).

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :