Libération publie ce vendredi 27 juillet une vidéo dans laquelle Benalla semblerait participer à des actes de ‘violences’ contre des manifestants au Jardin des plantes. Libération révèle que l’homme interpellé avait été arrêté et placé en garde à vue pour “violences contre personnes dépositaires de l’autorité publique avec arme” avant d’être finalement relâché après 48 heures sans poursuite judiciaire.

Dans la vidéo apparaissent les deux comparses de Benalla, Vincent Crase, portant un brassard “Police” sur le bras ainsi que le major Philippe Mizerski chargé de les encadrer. De façon autoritaire, Vincent Crase demande aux manifestants de quitter les lieux

D’après Libération deux plaintes ont été adressées ce jeudi au parquet de Paris pour “violences volontaires par personnes dépositaires de l’autorité publique en réunion”, “usurpation de signes réservés à l’autorité publique aggravée par le fait qu’ils facilitent la commission d’un délit”, “usurpation de fonctions”, “atteinte à la liberté”, “dégradation de biens”, et “introduction frauduleuse dans un système de traitement de données”.

L’affaire Benalla s’éternise : pour mieux détourner l’attention des Français des vrais problèmes politiques, économiques, sociaux ?

En tout cas, plusieurs motions de censure seront débattues la semaine prochaine à l’Assemblée nationale. L’une doit être déposée par Les Républicains et sera discutée mardi à 15 heures, l’autre est attendue de la gauche, alors que communistes, socialistes et insoumis se sont mis d’accord pour signer un texte commun.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

UDT 2019 de CIVITAS : inscrivez-vous !

Un commentaire

  1. “mieux detourner l attention “NON BIEN ATTIRER L ATTENTION “sur la dictature et s acharner au depart de L IMPOSTEUR .NE LACHONS RIEN .