BHL, un “poseur” “atlantico-compatible” selon la CIA

Bernard-Henri Levy, que certains s’évertuent à qualifier de “philosophe”, a pondu il y a quelques jours un article sur le massacre des chrétiens au Nigéria.

Quelle ne fut pas notre surprise de voir diverses officines catholiques, y compris de la Tradition, se faire les relais de cette tribune de Bernard-Henri Levy.

Bien sûr, c’est une vérité indiscutable : les chrétiens du Nigéria sont persécutés et beaucoup ont déjà été mis à mort.

Mais Bernard-Henri Levy ne porte-t-il pas lui-même une lourde responsabilité dans cette situation ?

Souvenons-nous de son rôle dans le renversement de Kadhafi dont les premiers bénéficiaires furent les diverses organisations djihadistes de type Etat Islamique. BHL fut l’un des instigateurs du chaos libyen. Grâce à ce chaos, de nombreuses organisations djihadistes ont pu s’emparer d’armes de guerre en grandes quantités.

La prolifération de milices djihadistes en Afrique noire a largement été facilitée par le chaos libyen orchestré par les amis de Bernard-Henri Levy.

Ensuite, Bernard-Henri Levy a encore tenté d’exporter le chaos en Syrie. Là-encore, les chrétiens d’Orient en furent les premières victimes.

Et il faut rappeler aussi les liens étroits entre Israël – dont Bernard-Henri Levy est un laudateur inconditionnel – et différents groupes djihadistes, certains ayant même pu se faire hospitaliser en Israël après avoir été blessés en Syrie.

Enfin, il faut visiblement rappeler à ces catholiques européens qui ont la mémoire courte que Bernard-Henri Levy s’est toujours montré un adversaire du catholicisme en France, témoignant d’ailleurs d’une grande colère lorsque sa sœur Véronique s’est convertie au catholicisme.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

8 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille ce livre :

%d blogueurs aiment cette page :