Avec des ennemis comme BHL, on n’a pas besoin d’allié. Le Picrochole d’opérette s’est une nouvelle fois ridiculisé sur Tweeter. Bernard-Henri Lévy a dit connaître les « plans d’attaque » de l’armée française et les évoque ouvertement :

Réponse pertinente d’un utilisateur de twitter : A notre connaissance Bernard-Henri Lévy n’a pas encore été perquisitionné et placé en garde-à-vue.

Ce n’est pas la première fois que BHL ne sait pas se taire : dans le numéro 52 du Libre Journal de la France Courtoise du 30 novembre 1994, on pouvait lire ceci « On imagine la panique dans les rangs serbes : BHL en personne a décidé de recruter une « Brigade Internationale pour la Bosnie » (…) Notre stratège a tout prévu : la brigade « débarquerait » sur Mostar (un débarquement à trente kilomètres à l’intérieur des terres…) et « marcherait » sur Sarajevo et ce dès l’annonce du retrait des Casques Bleus. BHL a tout prévu. Il affirme avoir déjà contacté des autorités au sein de l’OTAN, ainsi que l’ambassadeur de France aux Pays-Bas en vue de recruter des officiers qui commanderont sa Brigade. Il envisage même de déposer purement et simplement les gouvernements bosniaques et croates si ceux-ci faisaient preuve de mauvaise volonté… »

Le problème, c’est que le brigadiste Botul avait expliqué son plan à une table du Café de Flore, au très stratégique premier étage, juste à côté d’un journaliste de la presse dissidente, qui était à l’époque officier… Le compte-rendu de la réunion BHLienne fut donc transmis dès le lendemain à la Sécurité Militaire, ce qui valut à l’officier une convocation chez son « deux étoiles » pour un debriefing se terminant par le jugement sans appel du « deux étoiles » susdit (qui termina 3 étoiles) : « Mais il est complètement taré ce type… ». Et on dit que les militaires ne sont pas clairvoyants…

BHL, décidément en plein délire, a déclaré le 10 avril lors de l’émission C à vous que les Serbes avaient utilisé des armes chimiques contre les islamistes bosniaques à Markala, ce qui est totalement faux et même démenti y compris par le TPI. Il y en a qui ont l’accusation de gazage un peu facile… Notons que BHL déclarait en 2014 être drogué aux amphétamines. Dis, Botul, tes amphétamines, t’es sûr que ce n’est pas du LSD ?

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

8 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :