Le président des Etats-Unis Joe Biden a reconnu lundi que le prochain Congrès n’aurait pas suffisamment de voix pour codifier un « droit » à l’avortement dans la loi fédérale.

« Je ne pense pas que [les Américains] puissent s’attendre à grand-chose [concernant l’avortement] autre que l’assurance que nous allons maintenir nos positions », a déclaré Biden lors d’une conférence de presse.

Biden avait précédemment déclaré que si les démocrates conservaient la Chambre des représentants et élargissaient leur majorité au Sénat, « le premier projet de loi que j’enverrai au Congrès sera de codifier Roe v. Wade « , que la Cour suprême des États-Unis a annulé en juin, rétablissant la possibilité pour les États de décider de leurs propres lois sur l’avortement.

Au lieu de cela, les républicains devraient reprendre de justesse la Chambre, tandis que les démocrates conserveront le Sénat ; un second tour des élections en Géorgie décidera s’ils obtiennent un siège ou maintiennent leur égalité 50-50.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Pour Noel,

offrez à vos proches un abonnement

à la revue de CIVITAS !

Le numéro 82 – Franc-maçonnerie, un excellent numéro, est le dernier sorti !

Cliquez ici pour vous abonner.

%d blogueurs aiment cette page :