« On m’a déjà dit que s’ils reprenaient la Chambre et le Sénat, ils vont me destituer », a déclaré Joe Biden jeudi à une foule à San Diego. « Je ne sais pas de ce qu’ils vont m’accuser » continue le président sénile qui a dû oublier que son fils Hunter est mouillé jusqu’au cou dans des affaires sordides et de corruption dans lesquelles le nom de papa « pedo » revient régulièrement. « Non, je ne plaisante pas » a-t-il ajouté face à une foule hilare.

Les Républicains prévoient une série d’enquêtes s’ils venaient à prendre le contrôle du Congrès, y compris des enquêtes sur les affaires de Biden, les affaires de son fils Hunter en Ukraine, l’incapacité du président à appliquer les lois sur l’immigration, le retrait manqué de l’administration d’Afghanistan et son extension d’un moratoire sur les expulsions résidentielles.

Beaucoup ont demandé la destitution de Biden depuis son entrée en fonction en 2021, y compris la représentante Marjorie Taylor Greene qui a écrit dans un récent courriel de collecte de fonds : « Joe Biden est coupable d’avoir commis des crimes graves et des crimes mineurs. Et il est temps que le Congrès inculpe et retire Biden de ses fonctions. »

Greene a introduit cinq articles de destitution contre Biden. Selon le New York Times, les Républicains ont présenté ou parrainé 21 articles de destitution contre Biden et ses hauts fonctionnaires.

Que signifierait une majorité républicaine pour la politique dans les deux chambres ? Que signifierait-elle pour l’Europe et la crise énergétique ou la guerre de la Russie en Ukraine ?

Dans le cas d’une majorité pour les républicains, ce qui peut certainement être compté au niveau national est une fermeture du gouvernement, comme l’explique le magazine Internet Salon. Dans de nombreuses courses pour la Chambre des représentants et le Sénat, les républicains ont proposé les candidats préférés de Donald Trump. Beaucoup d’entre eux pensent qu’il y a eu fraude lors de la dernière élection présidentielle américaine et, selon Salon, ils cherchent à se venger. La représentante de la Chambre, Maryjorie Taylor Greene, est son principal partisan.

Selon Salon, un objectif central de nombreux membres de ce mouvement est d’agir contre des politiciens démocratiques tels que Kamala Harris, Joe Biden, Anthony Blinken, Hunter Biden, mais aussi contre le procureur général et le chef de la sécurité intérieure et tenter de lancer l’enquête.

Kevin McCarthy, orateur républicain potentiel à la Chambre des représentants, a également annoncé un changement dans la politique américaine Ukraine. Certains républicains ont l’intention de refuser une aide militaire supplémentaire à l’Ukraine. McCarthy a déclaré le 18 octobre, selon l’agence de presse AP, qu’il n’y aurait pas de chèque en blanc pour l’Ukraine sur l’aide militaire si les républicains remportaient les élections de « mid-terms » :

« Je pense que les gens seront en récession et ne se soucient pas de l’Ukraine. Ce n’est pas un chèque en blanc gratuit. »

Les réactions au sein du GOP (Grand Old Party, autre nom pour les Républicains) n’ont pas tardé à venir. Selon le Financial Times, Mitch McConnell, un décideur républicain clé et futur président du Sénat si les républicains obtiennent la majorité, a directement mis fin aux plans de McCarthy et a demandé à l’Ukraine davantage d’aide militaire. McConnell a promis qu’avec la majorité des républicains au Sénat, l’aide militaire à l’Ukraine augmenterait et l’ancien vice-président Mike Pence a également averti son parti qu’il ne devrait pas y avoir de fin à l’aide militaire à l’Ukraine.

Un débat a également surgi parmi les démocrates sur la manière de traiter l’aide à l’Ukraine. Les membres individuels du parti ont écrit une lettre ouverte au président Biden pour le convaincre d’un changement stratégique de la politique ukrainienne. Le lendemain, les politiciens ont retiré leur lettre.

Joe Biden a raison de s’inquiéter d’une victoire des Républicains aux mid-terms : cela pourrait signifier pour lui le début de gros ennuis…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Pour Noel,

offrez à vos proches un abonnement

à la revue de CIVITAS !

Le numéro 82 – Franc-maçonnerie, un excellent numéro, est le dernier sorti !

Cliquez ici pour vous abonner.

%d blogueurs aiment cette page :