Depuis quelques semaines Daech multiplie les revers : l’armée syrienne a repris Palmyre et se rapproche maintenant de Deir ez Zor. En Irak, plusieurs villages de la plaine de Ninive ont été purement et simplement abandonnés et la bataille pour la reprise de Mossoul se profile. Certes, l’affaire sera rude et chacun sait que la médiocrité de l’armée irakienne ne facilitera pas les choses. Tout dépendra de l’intensité de l’aide américaine et de sa capacité à faire cohabiter chiites et sunnites dans les opérations militaires (c’est loin d’être acquis…) mais les islamistes sont en tout état de cause en recul.

La chute de Mossoul serait une perte importante pour l’EI mais en réalité l’essentiel n’est pas là : c’est en effet à Alep, en Syrie donc, que le sort de la guerre va sans doute se jouer.

Alep est en effet la ville clé : à l’ouest, l’armée syrienne, au nord les kurdes, à l’est le Front al Nosra et l’EI. Si l’on ajoute les hélicoptères russes, et des contingents iraniens et libanais chiites, tous les protagonistes sont là pour l’explication décisive.

Inutile de citer l’ASL, la prétendue insurrection modérée, dont le rôle militaire est aujourd’hui marginal. On n’entend d’ailleurs plus beaucoup François Hollande à ce sujet.

C’est au nord, pour l’instant que les combats ont lieu : les kurdes tentent de progresser le long de la frontière turque afin de se tailler un territoire en continu en rejoignant Kobané, malgré l’artillerie turque; Erdogan ne peut faire intervenir l’aviation car les batteries anti-aériennes russes se feraient un plaisir de prendre une savoureuse revanche…

Quelques villages chiites, certains encerclés par les islamistes depuis deux ans, ont été libérés ces dernières semaines par l’armée loyaliste coupant ainsi les principales voies d’approvisionnement depuis la Turquie. Cette dernière est en effet toujours active dans la fourniture d’armes aux islamistes (et dire que l’Europe va lui donner six milliards pour ses bonnes oeuvres !). Le bouclage du nord terminé, l’armée syrienne pourra alors attaquer l’ouest avec l’appui russe.

Les combats seront acharnés. Et ce n’est pas Daech que l’armée trouvera d’abord en face d’elle mais le Front al Nosra, celui dont le calamiteux Fabius disait qu’il faisait” du bon boulot..” Il a en effet massé 10 000 hommes près d’Alep dont beaucoup sont en train de s’infiltrer dans la ville, ce qui rendra les combats très difficiles.

On ne sait pas encore quand l’offensive sera déclenchée mais un général russe a déclaré cette semaine que tout était prêt.

Si Alep est reprise, cela signifiera qu’Al Nosra et Daech n’ont plus d’autre choix que le repli vers l’est afin d’éviter l’anéantissement. La route vers Raqqua, la capitale du califat, sera alors ouverte et les islamistes n’auront plus que cette ville comme point d’appui significatif en Syrie.

Il faut maintenant attendre la décision russe et espérer que la fin des barbares de Daech ne soit plus très loin, en Syrie en tout cas….

Antoine de Lacoste

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

12 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Avez-vous lu les 4 évangiles ? Dans leur intégralité ?

Non, certainement. Beaucoup de chrétiens n’en connaissent malheureusement que de courts extraits lus à la messe.

Si vous en connaissiez le trésor, vous ne perdriez pas une minute. Ce livre ne peut-être plus beau, ce sont tous les détails de la vie de NSJC racontés par les 4 évangélistes.

%d blogueurs aiment cette page :