La Direction du Renseignement Militaire français tire la sonnette d’alarme et espère être entendue par Emmanuel Macron, son ministre de la Défense, et l’Etat-Major des Armées.

Le mouvement djihadiste Boko Haram, qui se fait parfois appeler Etat Islamique en Afrique de l’Ouest, étend ses raids au Nigeria, au Cameroun, au Tchad et au Niger. Sans rencontrer d’opposition militaire qui parvienne à mettre ces djihadistes en déroute.

Et il apparaît maintenant que Boko Haram a formé une coalition avec d’autres groupes djihadistes tels que l’Etat Islamique au Grand Sahara et le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans. C’est ensemble que ces groupes djihadistes ont mené une terrible attaque contre un camp de l’armée nigérienne à In-Atès le 11 décembre dernier, détruisant d’abord le centre de transmissions de cette base militaire, puis semant la terreur dans les autres bâtiments.

Selon la Direction du Renseignement Militaire français, cette coalition djihadiste menée par Boko Haram entend bien intensifier ses attaques jusqu’à pouvoir installer un califat au Sahel. Pour cela, Boko Haram et ses alliés ont pour objectif de semer le chaos au Niger, au Burkina et au Mali.

La situation dans ces trois pays est méconnue des Français qui n’en entendent parler que lorsque des morts de soldats français viennent occuper l’attention médiatique.

Pourtant, la situation là-bas est bien plus grave que l’on ne l’imagine en France. Au Mali, pas moins de 140 soldats ont trouvé la mort en trois semaines. Quant au Burkina, un tiers de son territoire est sous contrôle d’organisations djihadistes.

C’est une part de plus en plus importante de l’Afrique noire qui craint les pelotons armés mobiles djihadistes. Et la présence de l’armée française en Afrique n’y changera rien.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille cette revue :

%d blogueurs aiment cette page :