alberto-fernandez-diaz

Espagne – Alberto Fernandez Diaz, président du groupe municipal du Parti populaire de la ville de Barcelone, suivi de plusieurs autres élus, ont quitté la cérémonie de remise des prix de la ville de Barcelone lorsque Dolors Miquel, une femme poète, a commencé à déclamer une adaptation blasphématoire du Notre Père.

declamation-blasphematoire

En raison du caractère obscène et sacrilège de ce poème intitulé «Mare Nostra», nous n’en reproduirons pas les paroles.

Alberto Fernandez Diaz a expliqué son départ : « Je suis parti pendant la remise des prix de la ville de Barcelone. La raison est la lecture d’un poème laid et offensant. Avec les catholiques, on se permet tout, mais ceux qui parlent de liberté ne l’exercent pas pour se moquer de l’Islam ou des musulmans ».

Elue sur une liste de coalition de la Gauche républicaine de Catalogne (ERC), du Parti des socialistes de Catalogne (PSC) et de Podemos, Ada Colau, maire de Barcelone, a déclaré : «nous vivons des moments de changement et nous avons besoin d’une culture courageuse et engagée accessible à tous« . Le changement culturel de la gauche passe visiblement par la promotion du blasphème et de l’antichristianisme

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Colloque sur Saint Joseph

Plus de 9h de conférences pour seulement 5.00 € ! Pourquoi s’en priver ?

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :