Thierry Lentz, directeur de la fondation Napoléon, est l’auteur de plusieurs ouvrages qui font référence sur le Premier Empire. Il s’efforce cette fois de nous faire mesurer quel fut l’impact de l’annonce de la mort de Napoléon, le 5 mai 1821, à une époque où les informations ne circulaient qu’au rythme de la marine à voile ou au pas des chevaux, avec comme seule accélération possible l’emploi du télégraphe optique, là où il existait. Leur écho était ensuite répercuté par des organes de presse à faible diffusion et au contenu contrôlé par les gouvernements. Il fallait ensuite compter sur le bouche-à-oreille, les crieurs des places de village (si l’administration les missionnait), le glas, les intentions de messe ou les sermons du dimanche, pour qu’après plusieurs jours ou, pour les endroits les plus éloignés du centre, plusieurs semaines, il soit perçu du plus grand nombre. Le moment de l’émotion était ainsi comme étiré par les distances et ses effets lissés par le temps.

Ce livre nous narre comment la mort de Napoléon alluma une « mèche lente » dont la combustion progressera lentement, embrassant au passage la légende de l’empereur libéral, romantique et même social, jusqu’à « l’explosion » des années 1840 avec le renouveau de la doctrine et la naissance d’un véritable parti bonapartiste, peaufinés et guidés par une nouvelle génération, nourris autant que soutenus par le Mémorial et la vague romantique. Avec ce déferlement de grands et de petits textes, d’images et de chansons, mais aussi d’écrits charpentés jouant de l’impérialisme d’antan, du libéralisme et même d’une forme de socialisme, la nostalgie du « bon temps », le souvenir de la gloire et le naïf « amour de l’empereur » se mueront en machine politique… involontairement alimentée par l’appel aux mânes impériaux par Louis-Philippe et sa décision d’organiser le retour des Cendres.

Bonaparte n’est plus !, Thierry Lentz, éditions Perrin, 320 pages, 22 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A l’heure de la 3ème dose et de la 5ème vague de mensonge, nous vous recommandons le livre : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER « Les vaccins en question », ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 € seulement !

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :