Panique dans les journaux mainstream. Alors qu’hier il s’agissait d’écrire des articles pour montrer que oui, même le Royaume-Uni libéral aurait introduit le passe sanitaire comme l’Italie ou la France, aujourd’hui il s’avère que c’est tout le contraire. C’est-à-dire que BoJo essaie par tous les moyens de résister. Il est difficile de dire s’il réussira, mais le fait que le Premier ministre britannique chasse le laissez-passer vert ou d’autres restrictions comme la peste montre que la peur de détruire l’économie est réelle.

La résistance du premier ministre, après tout, repose sur des données solides. Une étude confidentielle, que Downing Street et le Trésor britannique ont demandée à certains experts, estime que si les Britanniques retournaient au confinement, s’ils reprenaient le travail en smart working ou étaient obligés de montrer le laissez-passer vert à l’italienne, eh bien, cela coûterait quelque chose comme 18 milliards de livres sterling. Soit 20 milliards d’euros.

Londres procède pour l’instant avec le plan A : vacciner tous les vaccinables, même avec une troisième dose. Mais ni limitation, ni restriction ou passeport d’aucune sorte. L’espoir est que la croissance des infections ait atteint son apogée et que l’épidémie se dégonfle d’elle-même, grâce à l’aide d’Astrazeneca.

Si cela ne fonctionne pas, BoJo devrait alors activer le Plan B : le programme comprend des masques d’intérieur, des laissez-passer et du travail à domicile. Un coup dur pour toute l’économie, et surtout délétère pour le système de restauration, le réseau logistique et l’approvisionnement. C’est le Green vert qui aurait un « fort impact.

Une étude préparée par le ministère de la Culture et des Sports a en effet calculé que chaque soirée coûterait mille euros de plus. Mais ce n’est qu’un exemple : cela s’applique à toutes les activités de production, y compris la Première League. Les équipes britanniques devraient débourser 285 000 £ juste pour mettre en place des contrôles de passeports verts. Et, il faut le préciser, le Green vert à la sauce anglaise ne concernerait que les grands événements indoor (+ 500 personnes) et outdoor (plus de 4 mille utilisateurs). Par rapport au cas italien et français, il est beaucoup moins rigide.

Alors on se demande : combien coûte le passe Draghi & Macron aux entreprises locales ?

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 40.000 € pour 2022

btn_donateCC_LG

25 % 29 955 € manquants

10045 € récoltés / 40 000 € nécessaires – depuis le 15/10/2021
Compteur mis à jour le 30/11/2021

 

MPI subit des attaques sans précédent, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Derrière ces fermetures arbitraires, il y a l’influence d’une commission gouvernementale dont nous parlerons plus tard.

Mais rien ne nous fera taire. Seulement, pour aller toucher nos compatriotes et faire connaitre MPI, il nous faut des moyens supplémentaires.

Médias Presse Info, ce sont plus de vingt-six mille articles déjà publiés à ce jour ! Les plus de 1200 vidéos seront bientôt disponibles sous peu sur une autre plateforme.

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :