La famille Delage vit en ce moment une grande souffrance.

Il y a quelques jours, alors qu’elle est enceinte de huit mois, la femme apprend via une IRM que leur bébé souffre d’une malformation très grave du cerveau. L’hôpital Duchenne de Boulogne (en lien avec Lille où a eu lieu l’IRM) leur prescrit alors une interruption médicale de grossesse (IMG), c’est-à-dire un avortement.

L’avortement est pratiqué le lundi 24 juillet. Après lui avoir injecté une piqûre à double dose (normalement fatale), les médecins lui annoncent qu’elle va accoucher quelques heures plus tard d’un bébé mort. Mais contrairement aux pronostics médicaux, l’enfant naît bien vivant…

Et alors qu’il était annoncé gravement handicapé, le bébé boit et bouge mieux qu’espéré. Les parents sont en colère car les médecins qui les avaient poussé à avorter se révèlent maintenant incapables de diagnostiquer le degré de handicap de l’enfant ni de dire si la piqûre abortive a aggravé son état.

La famille Delage veut porter plainte. De son côté, la direction de l’hôpital Duchenne nie toute responsabilité et déclare à la presse locale : « Aucune erreur n’a été commise. C’est une situation rare et désolante, la première fois que l’on voit ça. Mais c’est déjà arrivé à Lille. »

L’Agence régionale de santé doit maintenant décider d’une enquête.

Quant à l’état de santé du bébé, la direction de l’hôpital estime « qu’il est trop tôt pour se prononcer » mais que le personnel médical est « pessimiste ». A qui la faute ?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Mots clefs ,
20 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A l’heure de la 3ème dose et de la 5ème vague de mensonge, nous vous recommandons le livre : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER « Les vaccins en question », ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 € seulement !

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :