Véritables troubles cognitifs ou simples erreurs ? La

première puissance mondiale entre les mains d’un dément ?

Le président des Etats-Unis, Joe Biden, n’a de cesse d’enchaîner les boulettes. Toujours sous l’œil des caméras du monde entier. La dernière en date remonte à mardi 1er novembre alors que Joe Biden faisait campagne pour le Parti démocrate pour les élections de mi-mandat aux Etats-Unis. Lors de son discours en Floride, le chef d’Etat américain a confondu la guerre en Ukraine avec la guerre d’Irak et s’est trompé sur le lieu de mort de son fils. 

« Ils parlent d’inflation. L’inflation est un problème mondial en ce moment à cause de la guerre en Irak et de l’impact sur le pétrole et de ce que fait la Russie », a déclaré Biden avant de se reprendre : « Désolé, la guerre d’Ukraine ». Première boulette.

Le président américain aurait pu en rester là, mais une bourde en appelle visiblement une autre. « Excusez-moi, je pense à l’Irak parce que c’est là que mon fils est mort », a-t-il poursuivi. Sauf que Beau Biden, fils de Joe, n’est absolument pas mort en combattant dans le Golfe mais d’un cancer du cerveau dans un hôpital du Maryland en 2015.

Tout cela fait froid dans le dos quand on pense que c’est lui qui décide du sort de la guerre entre l’Ukraine et la Russie.

« Quos vult perdere Jupiter dementat » : Jupiter rend fou ceux qu’il veut perdre

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Abonnement Revue Civitas!

Et si vous vous abonniez à la revue Civitas pour un an ? Et en plus économies sur les frais de port ! Pourquoi vous priver ?

Le numéro 82 – Franc-maçonnerie, déjà sorti !

Cliquez ici pour vous abonner.

%d blogueurs aiment cette page :