Malgré la diabolisation qui frappe tous ceux qui ne se plient pas aux diktats moraux de Notre Temps post-moderne sans foi ni morale, malgré une justice et des organismes internationaux aux ordres du politiquement et sexuellement corrects, malgré la pression globale du monde arc-en-ciel sur tous les « déviants » à ses mœurs déviantes, il existe tout de même un front politique contre la subversive Gaystapo mondiale.

Le président du Brésil, Jair Bolsonaro, dans un tweet a annoncé :

« j’ai ordonné au Ministère de l’Instruction publique, en tenant compte du principe de protection globale des mineurs prévu par la Constitution, de préparer un projet de loi qui interdise l’idéologie du genre dans les écoles primaires ».

En 2017, un sondage avait révélé que 9 Brésiliens sur 10 étaient contraires à l’endoctrinement du « genre » dans les écoles.

Bolsonaro s’est montré cohérent sur ce thème. En avril de l’an dernier il avait affirmé :

« Le Brésil ne peut pas être un pays pour le monde gay, pour le tourisme gay. »

En 2013 il avait même été plus loin : « Aucun parent ne peut être fier d’avoir un fils gay”, en ajoutant que « les homosexuels ne plaisent pas aux Brésiliens ».

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 commentaires

  1. Mon Dieu que j’aimerais donc voter pour un candidat comme lui aux prochaines élections fédérales ! Nous n’avons que des vendus aux lobbies homo, écolo et féministes et des pleutres qui ne veulent pas défendre la culture de vie comme candidats…

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Nos caisses sont vides. Nous avons besoin de vous pour continuer !

Plus de précisions ici :

https://www.medias-presse.info/medias-presse-info-a-vraiment-besoin-de-votre-soutien/112928/

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !