Belgique – Ce dimanche se tenait à Bruxelles une manifestation contre la dictature sanitaire organisée par le mouvement VirusWaanzin. Ce mouvement avait déjà organisé le 16 août dernier une première manifestation contre les mesures liberticides prises sous prétexte de lutter contre le coronavirus.

La manifestation a rassemblé quelques centaines de personnes jusqu’à l’intervention de la police pour disperser les participants parce qu’ils “ne portaient pas de masque et ne respectaient pas les règles de distanciation sociale”, selon les mots du porte-parole de la police.

Plusieurs manifestants ont été verbalisés pour ne pas porter de masque.

L’intervention de la police pourrait avoir été décidée sous la pression d’une activiste d’extrême gauche, Marie Peltier, qui se considère comme une experte en complotisme. Etant présente à proximité du rassemblement, elle a passé son temps à harceler les policiers sur place et à tweeter à la police pour obtenir que les manifestants soient verbalisés.

Précisons que ce corbeau publie occasionnellement des contributions dans l’Obs, l’Express et Le Monde. Encore une Charlie à géométrie variable.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires