Légaliser à défaut d’interdire. C’est la « solution » trouvée par l’Uruguay pour tenter d’endiguer le trafic et la consommation de cannabis. Une « première mondiale », le Nouvel Observateur. Et bien oui l’Uruguay a trouvé une parade bien étrange : voyant son incapacité à éradiquer ou du moins freiner le trafic illégal au sein de son pays, elle a décidé de le légaliser purement et simplement. Ou quand la dissidence devient la norme. Le pays a adopté une loi, mardi 9 décembre, qui lui donne les pleins pouvoir pour superviser non seulement la culture mais aussi la vente de ce poison qu’est le cannabis. On imagine sans peine les profits juteux que le gouvernement en tirera…

Officiellement, le président, Jose Mujica, à l’origine du projet, entend ainsi affaiblir les narcotrafiquants et éviter que les consommateurs, trouvant sans peine de quoi satisfaire leurs « besoins », ne se tournent pas vers des drogues plus dures.

Autant dire que lesdits consommateurs jubilent… mais pas la population. 60% d’entre elle est opposée à cette loi et craint, à juste titre, de nombreuses dérives.

Cette loi inédite, étonnamment, va tout à fait dans le sens du rapport édité par la Commission mondiale sur la politique des drogues qui préconisait, devant l’échec de la lutte anti-drogue, « d’encourager l’expérimentation des gouvernements avec des modèles de régulation légale des drogues afin de réduire le pouvoir de la criminalité organisée et protéger la santé et la sécurité de leurs citoyens ». Limpide.

Cela commence par le cannabis. Puis viendra sans doute le tour des drogues dures comme la cocaïne, c’est ce que craignent les organisations opposées à cette loi. Et si l’on suit ce mode de pensée, légaliser ce que l’on a du mal à interdire, nous risquons de descendre très vite, très bas.

Roxane Dulac

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :