Il est un des cardinaux favoris du monde catho-conciliaire-conservateur, voire de toute une frange de l’aile traditionaliste. Beaucoup mettent leurs espoirs de redressement de l’Église ou de sortie de crise en Mgr Robert Sarah, préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements.

Et pourtant, ce cardinal guinéen, aux discours certes éloignés des élucubrations progressistes, n’en est pas moins un pur produit de l’Église conciliaire, attaché à ses doctrinaires. Et à un des plus funestes d’entre eux, le pape Paul VI dont il vient de faire l’éloge dithyrambique à la vieille de sa « canonisation » conciliaire par le pape François.

Mgr Sarah considère cette « canonisation » du pape du Concile comme « une grande joie » puisque continue le Guinéen, « nous savons ce que représente pour nous le concile et c’est Paul VI qui a mené jusqu’au bout ce grand événement de l’Église ».

Pour l’évêque guinéen, ce pape libéral, ce pape du nocif concile Vatican II qui centra l’Église sur l’homme et non plus sur Dieu, -« l’ Église s’ est proclamée servante de l ‘humanité”, le concile a tout ordonné à l ‘utilité de l ‘homme ” s’exclamera Paul VI- , ce pape de la pernicieuse réforme liturgique qui « suppose une autre conception de la religion catholique, une autre religion » pour reprendre l’analyse faite dès 1976 par  Mgr Lefebvre, ce pape qui a favorisé l’auto-démolition de l’Église, fut « le Pape du renouvellement de l’Église par la sainteté de la vie de chaque baptisé. Par une cérémonie, une liturgie très belle, une liturgie où on met Dieu au centre ». Le cardinal a là une bien louangeuse appréciation de l’œuvre liturgique et doctrinale de Paul VI dont les fruits funestes se manifestent pourtant chaque jour…

Aussi l’affirmation de Mgr Robert Sarah  qui pense que le pape Paul VI « est très présent dans cette crise de l’Église, dans la crise du monde » est en substance vraie… par contre non comme un « saint » remède à cette crise ainsi que le croit le prélat africain mais comme une des principales causes de cette crise…

Conclusion : ce n’est pas avec un tel cardinal, malgré son amour de l’Église indéniable, qu’il faut espérer une sortie de crise : il en chérit trop les causes… Et selon le mot du grand évêque Bossuet :

“Mais Dieu se rit des prières qu’on lui fait pour détourner les malheurs publics quand on ne s’oppose pas à ce qui se fait pour les attirer. Que dis-je? Quand on l’approuve et qu’on y souscrit ».

Francesca de Villasmundo

https://www.vaticannews.va/fr/afrique/news/2018-10/canonisation-de-paul-vi-pour-le-cardinal-robert-sarah-paul-vi.html

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

11 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :