Beaucoup voient dans le cardinal Sarah une sorte de recours “papalilable” dans la crise qui n’en finit plus, une sorte de Benoit XVI bis en plus incisif. Il est vrai que comparé à ceux qui participent de la partouze homosexuelle autour du pape François, et les révolutionnaires has been du genre le cardinal Müller, le cardinal Sarah par sa prestance et ses paroles parfois courageuses fait figure de bouée ! Et MPI s’en est de nombreuses fois fait l’écho.

Et pourtant. Ce cardinal qui veut remettre Dieu au centre, et il le dit de façon très belle et très forte, n’hésite pourtant pas à défendre le concile anthropocentriste Vatican II. De la même façon il chante les louanges du pape Paul VI qui fit le concile et détruisit la messe, ainsi que celles de Jean-Paul II qui l’appliqua jusque dans ses dimensions les plus scandaleuses comme à Assise.

Vraiment ? Pontife des douleurs qui aura tant souffert des attaques, des critiques et des guerres contre le siège de Pierre ou pontife de la destruction qui livra l’Eglise à ses ennemis et à la Franc-Maçonnerie :

« Vous, humanistes modernes, qui renoncez à la transcendance des choses suprêmes, sachez reconnaître notre nouvel humanisme. Nous aussi, nous plus que quiconque, nous avons le culte de l’homme ».


Jean-Paul II le pape d’Assise, véritable acte d’apostasie matériel ! Ce même pape qui osa dire :

“Que saint Jean-Baptiste protège l’Islam, tout le peuple de la Jordanie et tous ceux qui ont participé à cette célébration, une célébration mémorable!”

C’est bien avec tristesse qu’il faut le dire : derrière ces faux conservateurs, se cachent de vrais révolutionnaires. Car comme le disait si bien Bossuet dans sa célèbre maxime :

Dieu se rit de ceux qui maudissent les effets dont ils chérissent les causes.

Éminence, de grâce, si d’un cœur sincère vous voulez remettre Dieu au centre de l’Eglise et de la liturgie dont on l’a chassé, renoncez aux chimères d’un concile aux relents maçonniques qui détruit la Foi.

Xavier Celtillos

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

11 commentaires

  1. Cadoudal says:

    il serait intéressant que cet homme formé par les Pères Blancs nous dise s’il adhère , oui ou non, au véritable Concile de notre temps, le Concile de Trente ,

    ou s’il adhère à Vatican II, qui s’ est voulu en rupture avec la Tradition catholique , qui a voulu marier le catholicisme à toutes les religions, toutes les erreurs , toutes les déviances .

    le résultat est sous nos yeux : Rome est devenue en bordel gay, dirigé par Dingoglio , pape intrus en cours d’ auto canonisation.

  2. Cher Monsieur Celtillos et amis de MPI, merci pour cet acte de vérité qui fait du bien. Mais je dois avouer que j’ai bondi sur mon siège en lisant : “si d’un cœur sincère vous voulez remettre Dieu au centre de l’Eglise et de la liturgie”… Pensez-vous sincèrement que Dieu ait jamais été chassé de la Sainte Église, épouse et corps mystique du Christ ?

    La dite “Église conciliaire” n’est que matériellement l’Église du Christ, dans la mesure où ses membres n’ont jamais été excommuniés, et pour cause. Cette “Église” ne possède pas la juridiction (car la véritable Église du Christ ne saurait induire en erreur ses fidèles et les mener en Enfer) et il est bien douteux qu’elle ait même conservé le pouvoir d’ordre tant le nouveau rite du sacre des évêques est ambigu (sachant que la forme sacramentelle douteuse du dit rite est parfois tout simplement omise, ce qui fait que plusieurs “évêques” de cette “Église” ne le sont certainement pas).

  3. Soupape says:

    Celui-là, il est comme ci ! celui-ci il est comme çà !
    Mais non ! on s’est trompé :
    celui-là, il fait semblant d’être comme ci, mais en réalité, il est comme çà !
    et celui-ci fait semblant d’être comme ça, mais en réalité, il est comme ci ! … .

    Mais ces considérations … ne nous avancent pas d’un pas !

    La question est : comment reconstruire l’Eglise de Dieu ?

    La 1ère réponse est : avec l’AIDE de Dieu,
    car c’est SON Eglise et pas la nôtre, pas même celle du Pape, fut-il convenable.

    Il faut donc demander cette aide !
    Or, une caractéristique de vatican II est qu’on n’y a jamais demandé à l’Esprit de venir.
    C’étaient de savants docteurs, qui se sont réunis entre EUX,
    et qui estimaient ne pas avoir besoin de l’Esprit pour repenser l’Eglise.
    C’est pourquoi l’Esprit-Saint n’est PAS venu ! et ils en sont morts !

    La 2ème réponse est :
    examinons la qualité de nos relations avec le Dieu des Apôtres de Jésus-Christ.

    Avons nous une Vie de Prière spontanée, habituelle et durable ?

    Savons nous écouter la Parole de Dieu en lisant les Ecritures ?
    Il ne s’agit pas de philosopher, ni de raisonner à l’étourdie,
    mais de demander chaque jour à Dieu de nous les faire comprendre un peu plus …
    jusqu’à en comprendre le sens spirituel …

    Ce vendredi soir, j’ai visité une église … pour voir …
    Pas de tabernacle avec petite lampe rouge !
    A la place, il y avait un plâtre de St-Joseph, éclairé en lumière ordinaire,
    posé à gauche d’une table plate, servant tellement à concélébrer,
    qu’on n’y célèbre plus rien !

    Impression de vide. C’est alors qu’on mesure ce qu’apporterait la Présence Réelle !

    Conclusion : je rencontre plus facilement Dieu chez moi … que dans une telle église !

  4. Soupape says:

    Tu est “Pierre” (Céphas), et sur cette pierre … JE … bâtirai … MON Eglise …
    Tu n’en seras donc que l’Intendant …

    • Cadoudal says:

      Dingoglio n’est pas Vicaire de Jésus Christ, qu’il méprise

      c’est un intrus , parvenu au gouvernail de la barque de Pierre ,
      par des intrigues maçonniques,

      pour envoyer cette barque se briser sur les rochers.

      pour vider de son sérieux la doctrine catholique au moyen de ses déclarations dingues ,

      pour transformer le Vatican en bordel gay .

      pour inciter le monde entier à mépriser et haïr l ‘Eglise.

  5. bgousson says:

    Merci bcp à MPI pour cet excellent article!
    Çà redonne courage.

  6. J’avais lu “La force du silence” que j’ai trouvé intéressant (enfin les premières chapitres, je ne suis pas allée jusqu’au bout, trop de morale doctrinale…) et je me suis toujours demandé comment il pouvait rester au milieu de ce nid de vipère.
    Lorsque le pape a décidé, cette année 2018, de faire de la pentecôte une enième fête de Marie. J’ai immédiatement pensé à lui qui avait été touché par le Saint Esprit (du moins, je le suppose)
    Comment a-t-il pu accepter cela?
    La pentecôte est le Jour du St Esprit et pas une fête de Marie!!!
    J’en ai déduit et sans jugement, que cet homme est soumis à son fond de commerce…
    Basta, de toute façon, en matière de religion, on ne peut plus faire confiance à personne…
    sur terre.

  7. DUFIT THIERRY says:

    Il faut se méfier des prétendus conservateurs.
    Rappelons nous du cardinal Gagnon qui visita la Fraternité St Pie X en 1987, s’extasia, fit des compliments, allant jusqu’à dire qu’il y voyait l’avenir de l’Eglise et nous poiganrda dans le dos dès son retour à Rome. Il faut reconnaitre que la duplicité du cardinal Gagnon était une oeuvre d’art
    Les conservateurs veulent interpréter Vatican II “à la lumière de la Tradition” ce qui ne tient pas la route.
    – Ceux qui ont fait le concile sont ceux qui l’ont appliqué. Il n’y a donc pas de mauvaise interprétation du concile.
    – C’est bien le concile qui a fait entrer le modernisme officiellement dans l’Eglise.

    • Jacques says:

      Moi je connaissais les traditionalistes , mais pas les conservateurs sauf chez les anglois.

  8. Jacques says:

    Logiquement cet article est vrai : si Sarah était un véritable conservateur, mot que je trouve bizarre, on parle plutôt de tradition et non de conservatisme, donc si Sarah était du côté de la tradition, il ne serait plus à Rome depuis longtemps.
    N’est-il pas là pour mieux tromper ?

    • DUFIT THIERRY says:

      Vous avez raison : le cardinal Sarah accepte le concile Vatican II et ses hérésies.Il ne rejette pas ouvertement la nouvelle messe protestantisée. il est contre les excès sans doute mais on ne peut pas dire qu’il est pour la Tradition.
      Le cardinal Siri aussi ( archevêque de Gênes de 1946 à 1987) après avoir défendu la Tradition au concile fut ensuite un “conservateur” mais sans combattre les erreurs de Vatican II.
      Encore une fois il faut aller à la source du mal : Vatican II qui a laissé entrer le modernisme dans l’Eglise.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

1500 récoltés 33.500 € manquants

1500 € récoltés / 35.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.500 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !