Qu’est-ce qui peut bien relier des groupes lgbtqi+, des clandestins africains et des réseaux islamistes ? Carole Rackete, la volontaire humanitariste du bateau Sea Watch qui a, en toute illégalité, emmené des « migrants » en Italie !

Véritable tour de force, elle rassemble derrière son nom et son action, des sphères idéologiques et sociétales à l’opposé, gay lurons et austères fidèles coraniques ne faisant pas vraiment bon ménage… Mais quand il s’agit de déstabiliser l’Europe et ses nations, en déconstruisant l’identité sous toutes ses formes, ethnique, sexuelle et biologique, cliques arc-en-ciel et cohortes islamiques s’accordent à plaisir.

Ainsi , tandis que la Gay Pride de Milan témoignait de sa solidarité envers le capitaine du Sea Watch en invitant les participants à porter un ruban bleu ciel et à crier « Bas les pattes de dessus Carole et les droits ! », « Merci Carole », « Carole libre », « Carole on t’aime », l’association islamiste Milli Gorus a donné 10 000 euros à la collecte de fonds destinée à payer les frais de procédure du Sea Watch et de son capitaine.

Si on peut croire en allant sur le site de cette association qu’elle n’a comme but que d’aider les immigrés à s’intégrer, « au début elle était dédiée à la prière et à la rencontre avec les migrants » pour ensuite « offrir différents services dont les services sociaux et l’instruction (…) et fournir des solutions aux problèmes d’intégration de la manière la plus saine et sans contribuer à la dégénérescence culturelle et morale » peut-on y lire, la face cachée est tout autre.

Milli Gorus est une association née en Turquie et présente aujourd’hui dans de nombreux pays européens parmi lesquels l’Allemagne, la France et l’Italie. Elle a été souvent accusée d’avoir des sympathies pour l’islam radical. Le quotidien turc Hurriyet l’a définie comme « l’association religieuse de l’islam radical la plus importante d’Europe » avec une orientation, a expliqué le Centre d’Études sur les nouvelles religions, “de type fondamentaliste neo-traditionnelle, avec des affinités avec les frères musulmans, mais aussi avec un rappel au nationalisme turc ».

Deux contraires s’accouplent : le monde arc-en-ciel des invertis et l’univers du croissant, du cimeterre et du drapeau vert… pour détruire, en soutenant l’invasion migratoire, le monde européen, synonyme pour l’un et l’autre d’une civilisation chrétienne honnis. Elle, et elle seule, -car ce ne sont ni le laïcisme, ni la République et ses valeurs, ni la démocratie et ses droits-de-l’homme qui font de la Résistance-, est le véritable ennemi à abattre pour ces forces nihilistes destructrices.

Francesca de Villasmundo




Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

UDT 2019 de CIVITAS : inscrivez-vous !

2 commentaires

  1. Bref ,,convergences des satanistes de tous poils

  2. Cadoudal says:

    ligue internationale des ennemis des nations chrétiennes.

    la Révolution dans toute son horreur.