L’Œuvre d’Orient, association catholique, vient en aide aux chrétiens en Terre Sainte et plus largement en Orient, depuis 1856. Chaque année, l’Œuvre lance des campagnes de dons sur divers médias.

Cette année, France Inter, appartenant au groupe Radio France du service public, a refusé de passer son spot de Noël 2020 à cause de la mention « chrétiens d’Orient », prétextant que cela irait à l’encontre de l’article 37 de son cahier des charges qui prévoit que « les messages publicitaires ne doivent contenir aucun élément de nature à choquer les convictions religieuses, philosophiques ou politiques des auditeurs ».

A écouter France Inter, – ce que je ne fais pas d’ailleurs, la bêtise crasse qui s’y étale ayant le don d’exaspérer tout esprit bien né et cultivé -,  on ne savait pas cette radio si soucieuse de « ne pas choquer les convictions religieuses, philosophiques ou politiques des auditeurs ». Les blagues et sketchs anti-cathos sont légion… sans que la direction ne rappelle à l’ordre ses « humoristes », genre Meurice, de son petit nom Guillaume, qui est bien loin du standing du Meurice, l’hôtel 5 étoiles, et qui n’ont d’humour que le mot et ne font rire stupidement que les chroniqueurs sur le plateau. Pathétique ! Mais France Inter, service public dont les intervenants sont payés par les impôts des Français, peut se permettre la haine contre les catholiques sans que Dupont-Moretti ne s’en émeuve…

En tout cas, résultat des courses, face au refus de la présidence de France Inter, et au vu de la situation humanitaire des chrétiens d’Orient, l’association s’était alors résolue à rendre le débat public en publiant un communiqué de presse lundi 7 décembre et en adressant un courrier à des parlementaires, en demandant « à la Présidence de Radio France de modifier sa position », ne voyant pas « en quoi la mention des chrétiens d’Orient et de leur mission humanitaire, au service de tous, serait de nature à choquer les convictions des auditeurs ».

Si au début Radio France a répondu que, des auditeurs s’étant plein dernièrement de la diffusion d’autres spots de l’œuvre d’Orient évoquant les « chrétiens », « en matière de publicité, Radio France applique le cadre posé par les textes en vigueur et son cahier des missions et des charges, dont l’un des principes est de tendre vers une publicité neutre sur les questions religieuses, morales ou politiques sur le service public. Au regard de ce cadre, Radio France ne diffuse pas de publicité faisant référence à une communauté religieuse, philosophique ou politique, quelle qu’elle soit », face au tollé généré par cette décision cathophobe, elle a fait machine arrière.  

Dans un communiqué Radio France précise :

« Après de nouveaux échanges avec l’association l’Œuvre d’Orient et compte tenu de la teneur du message publicitaire actuellement souhaité, appelant à des dons pour une action humanitaire au bénéfice de toutes les populations dans le besoin, quelles qu’elles soient, et ainsi compatible avec les textes applicables, Radio France est en mesure d’accéder à la demande de l’association d’une campagne sur ses antennes en cette fin d’année. »

Victoire donc pour l’Oeuvre d’Orient à qui l’on conseille cependant de s’abstenir  de donner de l’argent, via la publicité, à cette radio cathophobe, au niveau de caniveau.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :