Les paroles s’envolent, mais les écrits restent. Voici ce que les plus importants représentants de ce que Annie Kriegel appelait « l’insupportable police juive de la pensée » et ce que Martin Peltier appelait la « Judapo » (un petit clin d’œil à la sinistre « Gestapolak » fondée dans le centre d’internement du Vel d’Hiv en 1942 et à laquelle collabora le père d’Yves Jouffa (de la Ligue des Droits de l’Homme) et celui de Michel Drucker). Sauf précision, tous les messages datent du 24 novembre.

Commençons par les B’nai B’rith, la tristement célèbre maçonnerie juive, qui a eu son quart d’heure sous les projecteurs suite à une bavure d’un stagiaire du Monde qui publia dans le numéro du 11 mars 1986 une info censée rester à usage internet sur la capitulation de la fausse droite UDF-RPR quant à un refus d’alliance avec le Front National : « Ce climat insurrectionnel virant au chaos, avec ses relents nationalistes, racistes et antisémites, engage la responsabilité des apprentis-sorciers populistes qui soufflent sur les braises pour incendier la République. Attention danger ».

Poursuivons par l’incontournable et délirant BHL, dont la paranoïa et la haine antigoïm ont lassé jusqu’à sa petite sœur Véronique et qui a fait plus pour l’antisémitisme que les œuvres de Goebbels et Drumont réunies : « Honte à Marine Le Pen qui appelait, hier, à se rassembler sur les #ChampsElysees. Honte à François Ruffin qui, aujourdhui, face aux nervis en train de casser, dit : c’est la France invisible devenue visible. #GiletsJaunes et #GiletsBruns. Vrais incendiaires des esprits. » Sa bouffée de chaleur a été postée après de la casse sur les Champs-Elysées effectuée par… l’extrême gauche qui signait d’ailleurs ses forfaits par le A des anarchistes et par le slogan ACAB.

Un petit tour par Benjamin Griveaux, qui n’est pas personnellement membre de la Communauté, mais qui y est rattaché par son épouse Julia Minkowski : « Ignoble. Condamnation sans ambiguïté de ces comportements inacceptables et, disons-le simplement, fascistes. J’espère un soutien unanime des parlementaires & des élus, quelle que soit leur sensibilité politique. S’attaquer à un parlementaire, c’est s’attaquer à notre démocratie ». On aurait aimé l’entendre quand deux députés RN, Ludovic Pajot et Sébastien Chenu, ont été attaqués par les nervis du régime à quelques mois d’intervalle.

Et pour terminer ce tour d’horizon, terminons par les organes de propagandes étatiques avec Ruth Elkrief, glapissant son mépris de classe et la peur atavique des siens pour le retour de bâton et qui se demandait si la France devenait l’Italie… Non, madame Elkrief, la France essaie tout simplement de redevenir la France.

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

16 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Un livre magnifique : Du mépris de la mort

Textes sur la mort, la sépulture et le deuil.

DU MEPRIS DE LA MORT – Textes de Démétrios Kydonès, saints Augustin, Thomas d’Aquin et Grégoire de Nysse sur la mort, la sépulture et le deuil présentés par l’Abbé Olivier Rioult aux éditions saint-Agobard.

 

%d blogueurs aiment cette page :