Expérience entre absurde, frime et malaise, à Lecce, capitale des Pouilles – aussi connue, pourtant, pour un certain nombre de bons restaurants italiens, sa cathédrale, son église Sainte-Anne et son huile d’olive. Mais pour la cuisine étoilée française, il faudra repasser… ou tenter le record mondial du pire, chez Ubu restaurateur.

« Vous êtes dans l’un des pays où, à mon humble avis, on mange le mieux sur cette planète : dans le cadre magnifique des Pouilles, au Sud de l’Italie. Amatrice de bonne table, vous décidez de tester un restaurant étoilé au guide Michelin, que vous choisissez avec attention puisqu’il vous en coûtera environ 200€ par personne.

Et c’est le drame : on vous sert des mixtures mauvaises, dans des récipients incroyablement malaisants, et vous repartez un ballon à la main, et la faim au ventre.

C’est ce que la journaliste Geraldine DeRuiter raconte avoir vécu, dans le restaurant le plus pointu de la ville de Lecce. Un établissement au nom de Bros’, tiré du diminutif anglophone de Brothers (frères), et duquel elle dresse sur son blog un portrait au vitriol devenu viral« .

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

Pour Noel,

offrez à vos proches un abonnement

à la revue de CIVITAS !

Le numéro 82 – Franc-maçonnerie, un excellent numéro, est le dernier sorti !

Cliquez ici pour vous abonner.

%d blogueurs aiment cette page :